08.08.2018 / Articles / Le PDC / PDC suisse, PDC Valais romand

VITAL DARBELLAY, ARTISAN DE LA SOLIDARITE

Un livre paru ce printemps retrace le parcours de Vital Darbellay. Né en 1929, Conseiller national de 1979 à 1995, Vital Darbellay a été une figure marquante de la démocratie chrétienne de Suisse romande. Dévoué à son parti, il fut, durant sa jeunesse, président de la section de la ville de Martigny. Au niveau fédéral, il occupa les fonctions de vice-président du PDC (1984 – 1989), puis de Chef du Groupe PDC aux Chambres fédérales (1989 – 1991).

Dans l’exercice de ses mandats, Vital sera de tous les combats lorsqu’il s’agit de défendre la famille ou lorsqu’il faut mettre en place des lois plus sociales. Il sait que la force d’une communauté se mesure au bien-être du plus faible de ses membres. Chrétien engagé, il puise son inspiration dans l’enseignement social de l’Eglise. Lorsqu’il entre en politique, il y a beaucoup à faire. Au début des années septante, la politique familiale est très lacunaire ; les allocations pour enfants sont dérisoires ; les chômeurs sont laissés pour compte ; pour la plupart des travailleurs, point de retraite ; les femmes sont encore largement discriminées. Suivre Vital à Berne, c’est aussi revivre l’histoire mouvementée des conquêtes sociales de ces dernières décennies: développement des allocations familiales, instauration de l’assurance-chômage, mise en place de la prévoyance professionnelle, fiscalité favorable aux petits revenus, article constitutionnel promulguant l’égalité hommes-femmes.

Chez Vital, le souci des autres, en particulier des plus faibles, semble inné. Déjà à l’âge de 8 ans, il vole au secours d’un vieux paysan du coin pour lui réparer sa luge à bois indispensable à son train de campagne. A l’âge de 20 ans, il devient responsable de la caisse maladie de son village. A côté de ses engagements politiques, Vital s’investit dans de multiples activités à caractère social. On le rencontrera à la tête de nombreuses associations, notamment à Caritas Suisse, à la Fédération des syndicats chrétiens du Valais qu’il présida durant 20 ans, à la FOVAHM , la Fondation en faveur des handicapés où il fut membre du comité durant 30 ans dont 10 ans à la présidence. Son départ à la retraite n’a pas signifié inactivité. Vital a poursuivi son engagement sur le terrain en donnant des cours de français aux réfugiée et cela jusqu’à l’âge de 86 ans !

Au soir de sa vie, âgé aujourd’hui de 89 ans, Vital jette encore un regard lucide sur la situation actuelle de notre pays. Il relève avec satisfaction que la Suisse se porte bien et que le filet social tissé à la fin du siècle dernier fonctionne assez bien. Mais il déplore la vague de néolibéralisme qui génère des inégalités de revenus inadmissibles et qui engendre une nouvelle pauvreté. Il s’inquiète de la détérioration des rapports entre la Suisse et les pays voisins et souhaite que notre pays retrouve bientôt de bonnes relations avec l’Union européenne.

Ce livre peut être commandé chez l’auteur :

charly.darbellay@mycable.ch

« Vital Darbellay, artisan de la solidarité » (Edition Soleil Blanc) pris 20.- + 4.- expédition