29.11.2017 / Articles / Le PDC / président du Conseil national

Félicitation à Dominique de Buman pour son élection à la tête du Conseil national

Au nom de tout le groupe parlementaire ainsi qu’au nom de l’ensemble du PDC, je te félicite Dominique pour ton élection en tant que Premier citoyen du pays.

Discours prononcé lors de la réception officielle de Dominique de Buman dans la cathédrale Saint-Nicolas à Fribourg 

Afin de mettre d’emblée le public de mon côté, je tiens à déclarer tout de suite mes liens d‘intérêts : je suis fribourgeois ! Du moins à moitié, ce qui est une bonne base pour toute fondue moitié-moitié. En tant que fils d’une fribourgeoise d’origine et – ce qui est pire – petit fils d’un politicien fribourgeois – c’est un honneur tout particulier pour moi de revenir dans ce magnifique canton et dans cette merveilleuse cathédrale, pour célébrer avec vous le nouveau « premier citoyen de la Suisse», personnalité oh combien charismatique de la région, avec lequel je partage non seulement le millésime – ce fameux 1956 dont vous nous direz des nouvelles – mais aussi bien des souvenirs de vie universitaire et politique.

Le PDC est actif en tant que parti en Suisse depuis plus de 100 ans. Lancé à l'auberge « Rössli » à Ruswil dans le canton de Lucerne, le PDC a au fil des décennies trouvé sa place dans le landerneau politique suisse et a fortement marqué ce pays de son empreinte.

Des vallées les plus reculées jusqu’aux plus hauts sommets, le PDC a tout vu dans son histoire politique. Des présidents de parti tentant avec plus ou moins de réussite de placer celui-ci sur la voie du succès, des présidents de groupe parlementaire s’efforçant de conserver l’unité et la cohésion du groupe afin de remporter des majorités au Parlement, des secrétaires généraux s’engageant corps et âme pour remplir au mieux leurs missions. Des visages sont arrivés, sont repartis – le temps a suivi son cours.

Mais à quoi ressemble le militant PDC idéal ? La réponse à cette question n’est pas simple dans un parti du centre dont les membres se disent aussi bien sociaux-libéraux que bourgeois-conservateurs. Je vais tout de même tenter l’exercice.

Le militant PDC type incarne les valeurs de la démocratie-chrétienne et se définit par son origine et au travers des traditions helvétiques. Il respecte naturellement la souveraineté des cantons et s’engage pour les différentes cultures, régions et intérêts représentés dans le pays. Son combat pour la classe moyenne et les familles est sans faille. Il s’engage également sans réserve pour la cohésion du pays.

Notre « élève modèle » va de l’avant, met la main à la pâte, dispose de la persévérance et du charisme nécessaire et cherche toujours des solutions pragmatiques. Contrairement à d’autres qui ont le secret de trouver toujours « un problème pour chaque solution », le vrai PDC cherche, trouve et propose de bonnes solutions, et travaille ensuite avec acharnement pour construire le consensus qui les fera accepter. Enfin, il vient en général d’une région minoritaire disposant d’un excellent club de hockey sur glace…

En se penchant sur ces caractéristiques, il devient tout à fait évident que personne n’incarne mieux ce profil de PDC modèle que notre nouveau président du Conseil national, Dominique de Buman. Politicien engagé et hautement compétent, excellent orateur à l'esprit toujours vif et parfois caustique, fin négociateur et redoutable tacticien, Dominique porte depuis 40 ans les valeurs du PDC et s’engage sans compter pour les familles et la classe moyenne de ce pays.

Sa longue expérience de député au Grand Conseil, conseiller communal et conseiller national prouve sa persévérance et sa détermination à porter toujours plus haut ses combats. Notre « Premier citoyen » est également un meneur d’hommes avec un fort charisme. Son expérience de Syndic de la ville de Fribourg et de président du Grand Conseil lui apportera sans nul doute un avantage certain dans sa nouvelle fonction.

En tant que président de Suisse Tourisme et des Remontées Mécaniques Suisses, il sait mieux que personne combien les régions périphériques et de montagne ont besoin du soutien de la politique afin de rester sur la voie du succès. Et surtout, il sait combien d’énergie il faut pour remonter les pentes de tout genre, qu’elles soient enneigées, professionnelles, politiques ou autres.

Maniant les langues nationales avec brio, militant engagé pour la diversité linguistique de notre pays notamment à la tête d’Helvetia Latina, Dominique reflète mieux que quiconque les diverses régions linguistiques et la diversité culturelle de notre pays. Il réussit encore et toujours à trouver dans ses combats politiques le sensible équilibre entre les intérêts de l’économie et le bien-être général, toujours avec un objectif de durabilité. Il comprend la protection de l’environnement comme une préoccupation profondément conservatrice : la préservation de notre espace de vie, de notre santé, de nos bases économiques. Toujours avec l’objectif de trouver des solutions pragmatiques sans charger la barque législative, il a ainsi permis la réduction de la consommation de sacs plastiques en Suisse de plus de 80%, et ce sans nouvelle régulation étatique !

A quoi ressemble le PDC modèle ? Je crois qu’aujourd’hui, nous célébrons justement un « élève modèle » incarnant toutes les valeurs du PDC et de la Suisse, même si le club de hockey sur glace que j’ai mentionné précédemment ne s’appelle pas Ambri-Piotta, mais Fribourg Gottéron !

Au nom de tout le groupe parlementaire ainsi qu’au nom de l’ensemble du PDC, je te félicite Dominique pour ton élection en tant que Premier citoyen du pays. Tu n’es pas seulement un exemple pour le PDC, mais pour toute la Suisse !

Contact

Auteur

PDC suisse

Text Secrétariat général

E-Mail

Adresse

Hirschengraben 9
Postfach
3001 Bern