10.06.2020 Communiqués Santé Migration Assurances sociales Économie durable Budget

Le sport est un facteur central de cohésion

Dans le cadre des débats sur le crédit supplémentaire IIa, le Conseil national et le Conseil des Etats ont approuvé le supplément de 14,9 milliards de francs suisses pour atténuer les effets de la crise du coronavirus. La plus grande partie de cette somme est destinée au financement supplémentaire de l’assurance-chômage (AC) qui fait face à des dépenses très élevées en raison de l’augmentation massive du nombre des indemnités de chômage partiel. Le crédit supplémentaire comprend aussi une contribution très importante à l’aide au développement, mais aussi des mesures de stabilisation pour le sport, la culture, les médias et l’agriculture. Le PDC soutient ce crédit supplémentaire et salue la décision du Parlement.

Les indemnités de chômage partiel sont un instrument incontournable. Elles garantissent les places de travail et préviennent le chômage. Pour le PDC, le soutien de 14.2 milliards supplémentaires à l’AC est indispensable. Cela évitera une augmentation des cotisations salariales.

Le sport est un trait d’union  

La pratique sportive est non seulement importante pour la santé physique et mentale, mais encourage aussi l’esprit d’équipe au sein d’un groupe. Le partage d’expériences communes en soutenant des équipes de football ou de hockey professionnelles est un facteur de cohésion sociale et nationale. Cela n’a plus été possible au cours des dernières semaines du fait de la lutte contre la pandémie du Covid-19.

Aujourd’hui, le retour au stade et les projections publiques ne sont toujours pas possibles. Le PDC salue la décision du Conseil fédéral d'accorder 175 millions sous la forme de prêts sans intérêt ainsi que des contributions à fonds perdus pour un montant de 150 millions aux organisations actives dans le sport populaire et de compétition.

Le PDC regrette en revanche que les salaires doivent être réduits sur une base progressive pour les demandeurs de prêts. De notre point de vue, ainsi que celui du Conseil fédéral, la politique salariale relève des clubs. Il ne s'agit pas ici de faire la micro-gestion.

Un geste important pour le contrat entre les générations

Le PDC salue les contributions spéciales apportées pour l’organisation des activités de « Jeunesse et Sport ». Pour le conseiller national PDC Simon Stadler à l’origine de cette motion de soutien : « C’est un signal extrêmement important pour les jeunes et les associations sportives ». La conseillère fédérale Viola Amherd s’engage également pour que les associations qui promeuvent la santé des enfants et des jeunes puissent envisager l’avenir avec confiance. L’activité physique est fédératrice. Elle est importante à tout âge. Près de 80 % des jeunes de plus de 15 ans pratiquent régulièrement un sport et plus de 2 millions de personnes le font dans un club.

 

Contact

Auteur

PDC suisse

Text Secrétariat général

E-Mail

Adresse

Hirschengraben 9
Postfach
3001 Bern