27.05.2020 Communiqués Le PDC

Le Conseil fédéral laisse une nouvelle fois tomber les locataires

Aujourd’hui, lors de sa séance, le Conseil fédéral a manqué une nouvelle occasion de prendre une décision préalable positive sur le dossier des loyers commerciaux. De nombreux locataires appellent une solution unique de leurs vœux. Le PDC s’engagera, au cours de la session d’été, pour la proposition pragmatique et consensuelle actuellement sur la table. Le PDC salue, en revanche, les mesures d’assouplissement supplémentaires annoncées par le Conseil fédéral.

Le Conseil fédéral a une nouvelle fois refusé de tendre la main pour trouver un compromis sur le dossier des loyers commerciaux. Le gouvernement propose de rejeter les deux motions portées par le Groupe du Centre. PDC-PEV-PBD et soutenues par les commissions de l’économie des deux Chambres. Les motions prévoient que les locataires, qui ont dû fermer leur commerce en raison des mesures prises pour contenir la pandémie de la Covid-19, versent à leur propriétaire que 40 % du loyer et ce, pendant la période où ils ont été forcés de fermer boutique en raison des mesures prises par les autorités. Pour les commerces qui sont restés ouverts et dont l’activité a été réduite, cette règle ne s’applique que pour deux mois au maximum. Le PDC continuera de s’engager pour une solution rapide et acceptable pour les bailleurs et les locataires.

Les assouplissements envisagés sont les bienvenus 

Les mesures d'assouplissement prises ces dernières semaines n’ont, jusqu’à ce jour et fort heureusement, pas entrainé d’augmentation du nombre de cas. Le PDC soutient le Conseil fédéral dans sa volonté d’assouplir rapidement les mesures dans les domaines où cela fait sens. Toutefois, la priorité absolue reste d’éviter une deuxième vague. L’application de traçage du virus, actuellement en phase test, et dont l’installation doit se faire sur une base volontaire, aidera à atteindre cet objectif. En outre, le Conseil fédéral devait mettre un terme à cette situation d’état d’urgence et permettre à la société de retrouver une nouvelle forme de normalité dès que la situation sanitaire se sera durablement apaisée. C'est ce que le gouvernement entend faire dès le 19 juin. Cela permettra à notre pays de retrouver pleinement un fonctionnement fédéraliste qui a fait ses preuves. L’assouplissement des règles d’interdiction des rassemblements est une étape importante pour garantir l’expression des opinions politiques. Dans l’optique des votations populaires du 27 septembre, il est important que la formation des opinions puisse aussi se faire au travers des réunions et des évènements politiques. 

Un pas essentiel pour le tourisme 

Les événements privés et publics, jusqu'à trois cents personnes seront à nouveau autorisés dès le 6 juin, sous certaines conditions. Cette décision est très positive pour le tourisme, la restauration, l’hôtellerie ainsi que le domaine de la culture. Les chemins de fer de montagne, les remontées mécaniques, les bateaux et les campings reprendront leurs activités à cette date. Pour le conseiller national Nicolo Paganini : « Ces assouplissements sont essentiels pour le secteur touristique. La situation actuelle n’aurait pas été viable économiquement plus longtemps ». Et le président de la Fédération suisse du tourisme d’ajouter : « Cet assouplissement des mesures doit s’accompagner d’une sensibilisation de la population sur la possibilité de voyager à nouveau en Suisse et ce, dans le respect des règles d’hygiène ».

Contact

Auteur

PDC suisse

Text Secrétariat général

E-Mail

Adresse

Hirschengraben 9
Postfach
3001 Bern