20.05.2020 Communiqués Santé Frein aux coûts

L’explosion des coûts est et restera une réalité

Aujourd’hui le Conseil fédéral a choisi de rejeter l'initiative du PDC pour un frein aux coûts de la santé et de présenter, à titre de contre-projet indirect, les objectifs de maîtrise des coûts de la santé. Une fois de plus le Conseil fédéral ne montre aucune volonté de résoudre de manière rapide et décidée le problème de l’explosion des coûts de la santé. Plus de 80 milliards de francs suisses, soit environ 13 % du produit intérieur brut, sont consacrés chaque année au système de santé. Il est nécessaire de mettre rapidement une approche en place.

Le 10 mars le PDC a déposé 119'000 signatures pour son initiative populaire « Baisser les primes – Pour un frein aux coûts de la santé ». La pandémie de la Covid-19 a éclaté une semaine plus tard en Suisse. La propagation du coronavirus montre l’importance de pouvoir accéder à un système de soins de base de qualité, profiter de soins infirmiers adaptés et disposer de suffisamment de médicaments. L'initiative pour un frein aux coûts de la santé veut un système de soin abordable pour toutes et tous. Si les coûts de la santé augmentent plus fortement que les salaires, la Confédération doit mettre en œuvre, avec les cantons, les assureurs-maladie et les fournisseurs de prestations des mesures rapides visant à faire baisser les coûts. C'est le seul moyen de lutter efficacement contre l'augmentation chaque année des primes et l’apparition d'un système de santé à deux vitesses.  

Le contre-projet indirect est insuffisant

Le Conseil fédéral, le Parlement, les cantons et les acteurs du système de santé se renvoient depuis des années la responsabilité de l'augmentation des coûts. Ce sont les payeurs de primes qui en paient le prix fort avec des coûts et des primes en constante augmentation. La charge financière est pour beaucoup difficilement supportable même si la volonté de fixer un objectif concret est bienvenue et représente une étape supplémentaire pour lutter efficacement contre les coûts élevés du système de santé.

Le projet sera mis cette année en consultation dans le cadre du programme actuel de maîtrise des coûts. Néanmoins, les objectifs urgents prévus pourront encore être édulcorés lors du futur processus de négociation parlementaire ou leur entrée en vigueur repoussée durablement sous la pression d’intérêts particuliers. Le PDC juge cette voie incertaine. Elle ne répond pas au caractère urgent de la situation. Le PDC s’en tient à son initiative. 

Le frein aux coûts de la santé est plus nécessaire que jamais 

Le PDC appelle clairement tous acteurs à assumer leurs responsabilités et prendre rapidement les mesures nécessaires pour contrer l'explosion des coûts. Chacun doit apporter sa pièce à l’édifice. Combattre uniquement les symptômes, dans une logique redistributive, comme le veut l’initiative du parti socialiste ne solutionne pas le problème de l'augmentation des coûts de la santé. Il faut empoigner le problème à la racine, appeler les choses par leur nom et apporter des solutions concrètes. C'est la seule façon de garantir un accès à un système de soins de qualité en cas de maladie et en temps de crise.

PDC. Pour la prospérité et la justice. Nous sommes le trait d’union.

Contact

Auteur

PDC suisse

Text Secrétariat général

E-Mail

Adresse

Hirschengraben 9
Postfach
3001 Bern