13.05.2020 Communiqués Le PDC

Investir avec clairvoyance

Aujourd’hui le Conseil fédéral a une nouvelle fois communiqué un excédent lors de la présentation du compte consolidé. En 2019, l’excédent s’élève à 11.2 milliards de francs suisses. La situation financière extrêmement solide de la Suisse est réjouissante. Cela est possible notamment grâce au frein à l’endettement. Néanmoins, compte tenu de la crise du coronavirus, s’en tenir uniquement au frein à l’endettement ne suffit plus. Il faut aussi répondre aux effets à long terme de la crise et pour ce faire le PDC appelle à mener des investissements sur le long terme, sans négliger pour autant le maintien d’un faible niveau de dette publique.

En outre, le Conseil fédéral a également fixé une série de mesures de stabilisation en faveur du sport populaire et d’élite. Le PDC salue le soutien financier apporté dans ce domaine ainsi que le prolongement de quatre mois, et ce jusqu’au 20 septembre, du soutien au secteur culturel. L’ouverture totale des frontières le 15 juin 2020 avec l’Allemagne, l’Autriche et la France, pour autant que la situation épidémiologique le permette est un pas important. En tant que pays exportateur et fortement relié au monde, la Suisse est dépendante des échanges internationaux. 

Investir pour préparer l’avenir 

Le PDC a toujours soutenu le frein à l'endettement. Il garantit une gestion solide de nos finances et permet aujourd’hui, en situation de crise, un soutien efficace et ciblé à la société et l’économie. Dans le même temps, le frein à l’endettement limite aussi les déficits dans une période économique difficile, comme c’est le cas actuellement avec les effets de la pandémie du Covid-19. Le PDC veut utiliser cette marge de manœuvre pour aller dans le sens d’une équité intergénérationnelle. La crise du coronavirus laissera de lourdes cicatrices. C’est la raison pour laquelle des investissements à long terme sont désormais nécessaires notamment dans :  

  • Les assurances sociales : Il faut garantir une sécurité sociale à tous les membres de la société, quelle que soit leur situation. 
  • Le système de santé : La population doit continuer de pouvoir compter sur des soins médicaux de base de qualité. 
  • La digitalisation : Elle doit être encouragée dans tous les domaines, notamment dans les soins, avec notamment le dossier électronique du patient ; les infrastructures de téléphonie mobile et à large bande doivent être soutenues ; la population, l’économie, l’administration et la politique doivent prendre le virage numérique. 

Une motion déposée par le Groupe du Centre veut que l’ensemble des dépenses actuelles et futures de la Confédération, pour surmonter la crise du coronavirus, soient fixées en tant que dépenses extraordinaires. Cela donne au Parlement la marge de manœuvre nécessaire en matière de politique financière pour le budget ordinaire.  

Lien vers la motion (Texte disponible uniquement en allemand). 

Contact

Auteur

PDC suisse

Text Secrétariat général

E-Mail

Adresse

Hirschengraben 9
Postfach
3001 Bern