29.04.2020 Communiqués Le PDC

Une communication claire du Conseil fédéral est nécessaire

Lundi, la Suisse a fait un premier pas vers le retour à une certaine normalité. Aujourd'hui, le Conseil fédéral a précisé les plans de sortie de crise pour les secteurs de la restauration et du tourisme, pour l’école, le secteur de la formation et le sport. Le PDC salue le fait qu'il existe maintenant aussi une perspective claire pour ces domaines sur la manière dont ils peuvent progressivement reprendre leurs activités. Les mesures en faveur des médias et du transport aérien sont positives. Néanmoins, le Conseil fédéral doit aussi soutenir les transports publics qui jouent un rôle important notamment dans les régions périphériques. La décision du Conseil fédéral de soumettre en septembre prochain les votations annulées du 17 mai est aussi bienvenue. Les droits politiques des citoyennes et des citoyens sont ainsi rétablis.

Le déconfinement progressif a commencé. Un nombre croissant de secteurs d’activité et de la société voient peu à peu la lumière au bout du tunnel. La protection de la santé de la population reste la priorité et doit continuer à être garantie. Néanmoins, le PDC soutient l’approche du Conseil fédéral d’assouplir rapidement, là où c’est possible, les restrictions qui ont été adoptées. Il est aussi nécessaire de prendre en compte, dans la mesure du possible, les particularités régionales. Il est notamment indispensable d’éviter une seconde vague d’infections. 

Les informations doivent être claires et transparentes

Pour les mesures de réouverture, le Conseil fédéral doit trouver le bon équilibre entre ce qui est nécessaire sur le plan sanitaire et ce qui est socialement et économiquement supportables. Le retour progressif à la normalité sera au moins aussi difficile que l'entrée dans le confinement. Le PDC demande ici au Conseil fédéral de communiquer de manière claire et transparente. Cela n’a pas toujours été le cas depuis que le Conseil fédéral a décidé l’assouplissement des mesures de confinement. L’objectif de 100 infections, qui semble être le facteur décisif pour le Conseil fédéral pour adoucir les mesures, reste encore largement méconnu. Le PDC demande au Conseil fédéral de continuer de placer sa confiance dans la population. Elle est prête à soutenir et à appliquer les mesures drastiques seulement si le sens de l’action est clair et compréhensible. Une seconde vague d’infections sera évitée uniquement si tout le monde applique les mesures prises de manière cohérente. Cela doit rester la priorité absolue. 

Les votations annulées auront lieu en septembre 

À la suite du report des votations populaires du 17 mai, le PDC a demandé le rétablissement aussi vite que possible de la démocratie directe et des droits politiques du peuple suisse. Il est réjouissant  que le Conseil fédéral permette au peuple suisse de s’exprimer le 27 septembre prochain notamment sur l’initiative de résiliation des bilatérales, sur la révision de la loi sur la chasse et sur la révision de la loi sur l’impôt fédéral direct (prise compte fiscale des frais de garde de enfants par des tiers). Nous saluons entre outre que le peuple suisse puisse s'exprimer à cette même date sur la nécessité de doter la Suisse de nouveaux avions de combat. 

La crise du coronavirus permet déjà de tirer plusieurs enseignements. Le premier est que l’isolement de la Suisse en Europe ne fait aucun sens et c’est la raison pour laquelle l’initiative de résiliation doit être rejetée. Le second est la nécessité d’améliorer la conciliation de la vie professionnelle et familiale et le combat contre le manque de main d’œuvre qualifiée. Cela passe par le soutien à l’augmentation des déductions fiscales pour la garde des enfants par des tiers et le soutien au congé paternité. 

Contact

Auteur

PDC suisse

Text Secrétariat général

E-Mail

Adresse

Hirschengraben 9
Postfach
3001 Bern