26.03.2020 Communiqués Le PDC PDC suisse

Intervenir, organiser, évoluer

La crise du coronavirus est période hors norme pour nous toutes et tous. Les effets sur les soins de santé, l'économie et la société sont graves. L'incertitude quant à l’ampleur et à la durée de la crise engendre une grande incertitude et laisse de nombreuses questions sans réponse. Le PDC est conscient de l’immense responsabilité qui incombe à tous les acteurs politiques. Il s’agit en premier lieu de trouver des solutions efficaces et de tirer, ensemble, à la même corde pour relever au mieux les défis posés par cette crise sans précédent. Le bien de toutes et tous doit rester à l’avenir au premier plan.

Intervenir, organiser et évoluer, trois étapes qui permettent de surmonter chaque crise. Le PDC veut accomplir les tâches qui nous attendent et se mettre au travail le plus rapidement et concrètement possible. Le PDC a pris part activement à la rencontre de ce jour entre le Conseil fédéral, les responsables des partis et des groupes parlementaires. 

Intervenir 

Cette première étape appelle à prendre les mesures immédiates nécessaires pour protéger la santé de notre population ainsi que soutenir notre économie et la société. Le PDC soutient sans réserve les mesures prises par le Conseil fédéral pour garantir le fonctionnement et l’accès le plus large possible à notre système de santé, dans ce contexte de pandémie liée au Covid-19. Nous appuyons aussi l’action déterminée du gouvernement pour soutenir notre économie. Cette aide doit arriver rapidement à celles et ceux qui en ont besoin maintenant – en particulier les indépendants qui n’ont droit ni aux allocations chômage ni au chômage partiel. La population peut aussi soutenir notre économie, et notamment les services et les petits commerçant, par l’achat de bons ou la conclusion d’abonnements. Le principal objectif est d'assurer le paiement des salaires des employés et de garantir la liquidité des entreprises. Cela est possible notamment grâce à une place financière suisse forte et à des finances publiques solides.

Organiser 

Le Conseil fédéral devra lever l’état de « situation extraordinaire » et permettre à la société de retrouver un fonctionnement normal, lorsque la situation sanitaire sera durablement améliorée. Les aides économiques doivent continuer à être généreusement octroyées de manière non bureaucratique pour garantir les moyens d’existence et maintenir les places de travail. La totalité des droits politiques des citoyennes et des citoyens devra être rétablie. Les élections et les votations devront avoir lieu. Il sera également nécessaire de dresser un état des lieux, faire l'analyse des mesures prises et tirer les conséquences et les leçons de cette crise. Le Parlement doit pouvoir à nouveau rapidement agir. Une session extraordinaire destinée à apporter un soutien politique aux mesures immédiates prises par le Conseil fédéral est fondamentalement une bonne chose. 

Évoluer  

La pandémie du Covid-19 est une crise qui marque un tournant. L'économie et la société doivent être préparées à relever les nouveaux défis qui se posent. La question centrale est de tirer les bonnes leçons pour de futures crises et surtout être capable d’anticiper de telles situations à l’avenir. Cette pandémie mondiale met au grand jour la dépendance de notre économie et de notre système de santé dans un contexte de mondialisation, ce qui les rend fragiles et vulnérables. 

Les appels à plus de digitalisation dans tous les domaines, à de meilleures conditions-cadre pour les PME, le tourisme, l’agriculture ou la recherche sont importantes, justifiées, mais insuffisantes. Pour le PDC, le tournant que nous vivons actuellement pose des questions plus profondes, comme celle de savoir si notre loi sur le travail répond encore aux exigences actuelles induites par une flexibilisation des méthodes de travail qui ne semble plus adaptée à la vie quotidienne de la population. Une autre question qui se pose est de savoir si la structure et l’objectif des assurances sociales est encore efficace. Enfin, il faut aussi questionner la volonté de maintenir un endettement limité de l’Etat et la réticence de longue date à mener des investissements publics clairvoyants. 

Le PDC est prêt à traiter ces questions, à prendre ses responsabilités, à aborder chacune de ces trois étapes – intervenir, organiser et évoluer – et trouver des solutions consensuelles. Cette crise montre que nous relèverons avec succès ces défis uniquement en faisant preuve d’unité et de solidarité. 

PDC. Pour la liberté et la solidarité. Nous sommes le trait d'union

Contact

Auteur

PDC suisse

Text Secrétariat général

E-Mail

Adresse

Hirschengraben 9
Postfach
3001 Bern