15.02.2020 Communiqués Le PDC PDC suisse, PDC2025

Un parti qui va de l’avant

Le processus de réforme et les développements futurs du parti ont été au centre du discours du président du PDC suisse, lors de l’assemblée des délégués qui s’est tenue aujourd’hui à Frauenfeld. Gerhard Pfister a appelé à prendre les mesures courageuses et tournées vers l’avenir. Le but est de mobiliser, dans quatre ans, davantage d’électrices et d’électeurs. Les délégué(e)s ont également adopté les mots d’ordre pour les votations populaires du 17 mai 2020. La nouvelle cheffe du Groupe du Centre, la Conseillère aux Etats Andrea Gmür, a expliqué comment elle entend mener le groupe parlementaire et le positionner de manière unie et cohérente au moyen de solutions efficaces. Le Chancelier de la Confédération, Walter Thurnherr, a quant à lui présenté les défis politiques futurs de la Suisse.

Pour le PDC, l’année 2020 sera placée sous le signe des réformes. Le président du PDC suisse, Gerhard Pfister s’est montré combatif dans son discours : « Nous voulons être le parti incontournable du centre, celui qui inscrit ses thèmes à l’agenda politique et qui va de l’avant avec ses solutions. Notre objectif est de progresser lors des élections de 2023 ». Pour le président du parti, la discussion sur l’orientation stratégique du parti doit avoir lieu, car le parti est à la croisée des chemins. Nous devons nous atteler, sans tarder, aux réformes internes pour retrouver le chemin du succès. Le renforcement du profil du parti et des structures sera aussi au centre des réflexions. Le parti doit se professionnaliser, faire preuve d’une plus grande réactivité et efficacité. 

Mots d’ordre des délégué(s) pour les votations du 17 mai 2020

Les délégué(e)s du PDC rejettent sans équivoque l’initiative populaire dite de limitation « pour une immigration modérée ». Ce texte exige la résiliation de la libre circulation des personnes avec l’Union européenne. Ceci mettrait fin à la voie bilatérale, qui a fait ses preuves, avec le risque de remettre en danger la prospérité de notre pays. L’initiative a été clairement rejetée par 159 voix contre 10 et 2 abstentions.

Les délégué(e)s acceptent par 141 voix contre 17 et 10 abstentions la modification de la loi fédérale sur l’impôt direct (Déduction fiscale des frais de garde des enfants par des tiers). L’augmentation de la réduction du revenu imposable des frais effectifs pour l’accueil extrafamilial des enfants et de la déduction fiscale générale pour les enfants permettra d’alléger notablement la charge financière qui pèse sur les familles de la classe moyenne et participera à pallier la pénurie de main d’œuvre qualifiée.

La grande majorité des délégués a aussi soutenu par 144 contre 21 voix et 6 abstentions la modification de la loi fédérale sur la chasse et la protection des mammifères et oiseaux sauvages (Loi sur la chasse). Cette révision est une réponse efficace à l’évolution des populations d’animaux sauvages et aux besoins actuels de la population et des animaux.

En amont de l’assemblée des délégués, le 14 février 2020, la présidence du PDC suisse et le comité du parti se sont également clairement prononcés contre l’initiative de résiliation des accords bilatéraux, pour la modification de loi sur l’impôt direct et pour la révision de la loi sur la chasse.

PDC. Pour la liberté et la solidarité. Nous sommes le trait d’union.

Contact

Auteur

PDC suisse

Text Secrétariat général

E-Mail

Adresse

Hirschengraben 9
Postfach
3001 Bern