17.12.2019 Communiqués Économie durable économie

Le PDC continue à prôner une approche économique et financière proactive

Le Conseil des Etats a rejeté aujourd’hui la motion du PDC qui demande la prise de mesures rapides et coordonnées pour relever les défis économiques et sociaux posés par la politique monétaire et des taux d’intérêts de la BNS. À l’inverse des autres partis qui ne veulent pas traiter ce thème, le Conseil fédéral a certes reconnu la pertinence de cette demande, mais ne souhaite pas le faire dans le cadre de la planification de la législature. Le PDC attend maintenant du Conseil fédéral qu'il examine les différents scénarios et les mesures nécessaires en matière de politique économique. 

Le PDC est certain que la situation économique, dans le contexte actuel des taux d'intérêt négatifs, impactera de manière décisive la politique économique au cours des quatre prochaines années. En outre, le projet de réforme de l’imposition des entreprises internationales mené par l'OCDE pourrait entraîner des milliards de pertes pour la Suisse. Pour le PDC, il est nécessaire de faire preuve de proactivité. L'adoption de la motion aurait pu réduire la pression politique sur la BNS. 

La politique des intérêts a des conséquences

Le champ d'action de la Banque nationale suisse dans le domaine de la politique financière s’est réduit. La BNS est prise en étau par la Banque centrale européenne (BCE) et les faibles taux d’intérêt au niveau mondial. Rien ne permet de supposer que la BCE modifiera fondamentalement sa politique monétaire et de taux d'intérêts expansionnistes dans un proche avenir. Cela a des conséquences de plus en plus lourdes pour nos institutions de prévoyance, sur l'évolution des prix de l’immobilier ou sur le comportement des épargnants privés. 

La réforme fiscale aura des effets en Suisse  

Outre le problème des taux d'intérêt négatifs, la réforme prévue de l'OCDE sur l'imposition des sociétés internationales pourrait avoir des conséquences considérables pour la Suisse. Même si l'ampleur de cette réforme ne peut pas encore être estimée, elle pourrait représenter des milliards de pertes fiscales pour notre pays. 

Intervenir le plus rapidement possible 

Ces développements ont pour conséquence que les thèmes économiques occuperont le devant de la scène ces prochains mois et plus particulièrement les inquiétude concernant le marché du travail, les perspectives pour les jeunes et le maintien de notre prospérité. Pour le PDC, il est nécessaire d’anticiper et de se préparer à ces changements en proposant les mesures adéquates. Si nous ne le faisons pas suffisamment tôt, la prospérité et l'emploi en Suisse seront menacés. Nous avons besoin d'une approche proactive et d’agir avec prévoyance. 

PDC. Pour la prospérité et la justice. Nous sommes le trait d’union. 

Contact

Auteur

PDC suisse

Text Secrétariat général

E-Mail

Adresse

Hirschengraben 9
Postfach
3001 Bern