09.11.2019 Communiqués Le PDC Assemblée des délégué-e-s, CHvote

La Suisse a besoin d’un PDC fort

L’assemblée des délégués qui s’est tenue aujourd’hui à Langenthal portait sur la rétrospective des élections fédérales du 20 octobre et les perspectives de la prochaine législature. Au cours des quatre prochaines années, le PDC continuera à s’engager pour une forte politique du centre. Les délégués ont par ailleurs arrêté leurs recommandations pour les textes soumis à la votation du 9 février 2020.

Le 20 octobre, le peuple suisse a donné au PDC la mission de trouver des solutions au centre pour faire avancer la Suisse. «Nous sortons stabilisés de ces élections. Le PDC reste le plus fort parti du centre au Conseil national, et nous restons vraisemblablement le premier parti au Conseil des États» a résumé le président du parti Gerhard Pfister dans son analyse des résultats électoraux. Toujours selon Gerhard Pfister, ce rôle que doit assumer le PDC en tant que premier parti du centre permet une grande liberté d’action, mais implique également une grande responsabilité. Il se réjouit d’entreprendre la prochaine législature avec beaucoup d’enthousiasme, de rigueur, de ténacité et de volonté d’agir.

Gerhard Pfister a dressé un bilan positif de la campagne électorale: «Je suis encore impressionné de la détermination avec laquelle tout le monde a participé à cette campagne électorale. Notre stratégie a fonctionné. Nous avons bien pu mobiliser.» Il a en particulier remercié l’ensemble des candidats et des ambassadeurs pour leur formidable engagement pendant ces mois intenses de campagne électorale. Dans son discours, la Conseillère fédérale Viola Amherd a également remercié le parti et a abordé les défis de la prochaine législature: Les relations avec l’UE, la politique climatique, la réforme des assurances sociales, la hausse des coûts de la santé, mais aussi l’achat des avions de combat. 

Mots d’ordre pour les textes soumis à la votation du 9 février 2020

Les délégués du PDC se sont prononcés en faveur d’une meilleure protection contre les incitations à la haine et à la discrimination. Ils ont approuvé avec une majorité de 125 voix contre 18 l’élargissement du code pénal en matière de racisme. Ils ne voient dans l’élargissement du code pénal aucune restriction disproportionnée de la liberté de conscience comme l’a critiqué le comité référendaire. Au contraire, le code pénal contribue à une meilleure protection d’un groupe vulnérable.

Par contre, les délégués refusent l’initiative populaire de l’association des locataires «Davantage de logements abordables» avec une majorité de 117 voix contre 29. L’initiative exige qu’au moins 10 pour cent des logements nouvellement construits appartiennent à des promoteurs de logements d’utilité publique, par exemple des coopératives. Les délégués ont estimé qu’une telle intervention étatique serait exagérée et superflue. 

Avant l’assemblée des délégués, le comité directeur du parti et la présidence du parti PDC Suisse se sont clairement prononcés en faveur de l’élargissement du code pénal en matière de racisme et contre l’initiative populaire de l’association des locataires.

PDC. Pour la liberté et la solidarité. Nous sommes le trait d’union.

Contact

Auteur

PDC suisse

Text Secrétariat général

E-Mail

Adresse

Hirschengraben 9
Postfach
3001 Bern