02.10.2019 Communiqués Famille Économie durable congé de paternité

Un congé paternité raisonnable de deux semaines est une réalité grâce au PDC

Le congé paternité payé de deux semaines est dans la dernière ligne droite après le retrait par l’Association « Le congé paternité maintenant » sous condition de son initiative populaire. Le contre-projet proposé par le Parlement et marqué de l’empreinte du PDC a fait un immense pas en avant. Le congé paternité de deux semaines est apte à rallier à une majorité. Le congé paternité répond à un besoin de la société. Il est positif pour les familles et l’économie, de sorte qu’un référendum serait très difficile.

Le contre-projet du Parlement à l’initiative populaire « Pour un congé paternité raisonnable » propose deux semaines de congé paternité payé, comme le demandait l’initiative parlementaire déposée il y a cinq ans par le conseiller national PDC Martin Candinas : « Le congé paternité devra être pris dans les six premiers mois suivant l'accouchement et sera financé de la même manière que le congé de maternité via le régime des allocations pour perte de gain. Il permettra une meilleure conciliation de la vie professionnelle et de la vie familiale ». 

Retrait de l’initiative 

Le PDC est très satisfait que l’Association « Le Congé paternité maintenant » ait décidé de retirer son initiative populaire, à condition que le référendum contre le contre-projet du Conseil des Etats ne soit pas saisi. L'association renonce ainsi à se lancer dans une campagne de votation coûteuse pour obtenir deux semaines supplémentaires. Le projet de deux semaines de congé paternité payé est un bon compromis. Il est capable de rallier une majorité derrière-lui. Il est aussi économiquement supportable notamment pour les PME qui ont tout à gagner d’une meilleure conciliation entre la vie professionnelle et la vie familiale. 

Obtenir plus reste possible 

Pour le conseiller national PDC, Phillip Kutter : « C'est aux entreprises d'offrir le maximum possible. Elles peuvent donner une image positive dans le domaine des conditions de travail en proposant 4 semaines, 8 semaines ou même plus. Les hommes et les pères ont aussi un responsabilité à prendre : ils doivent aussi s’impliquer à la maison à côté du congé paternité ». 

Une fois de plus, c’est une solution proposée par le PDC qui permet à la Suisse de faire un pas en avant importe, juste et attendu depuis longtemps. Ce compromis intelligent permet de mieux concilier concrètement la vie professionnelle et familiale. C'est le rôle d’une politique centriste constructive forte. C’est la mission du PDC. 

PDC. Pour la prospérité et la justice. Nous sommes le trait d’union. 

 

Contact

Auteur

PDC suisse

Text Secrétariat général

E-Mail

Adresse

Hirschengraben 9
Postfach
3001 Bern