16.09.2019 Communiqués Politique extérieure Initiative de résiliation, bilatérales, Union européenne

Refuser l’isolement !

Avec son initiative de résiliation l’UDC court le risque d’une dénonciation des accords bilatéraux avec l’UE. Le PDC s’engagera au Conseil national pour le rejet de ce texte. Il faut donner un signal clair en faveur d’une Suisse ouverte et souveraine. Le PDC veut une politique européenne affirmée et discuter d’égal à égal avec l’UE. Nous refusons l’isolement voulu par l’UDC.

Le PDC rejette sans équivoque l'initiative de résiliation de l’UDC. Ce texte veut abolir sans aucune nécessité la libre circulation des personnes menaçant ainsi l’ensemble des accords bilatéraux. Avec la libre circulation des personnes, tous les accords bilatéraux seraient résiliés du fait de la clause guillotine, en outre aussi la libre-circulation avec les pays de l’AELE. Cela aurait de graves conséquences sur l’économie, la recherche et l’emploi en Suisse : Nous ne pourrions plus circuler librement en Europe et l'accès de nos biens et services au marché intérieur européen serait entravé.   

Pour le président du PDC suisse Gerhard Pfister « les accords bilatéraux ne sont pas négociables. Ils sont à la base de nos relations fructueuses à l'UE. Une dénonciations unilatérale conduit à l'isolement de la Suisse, met en danger notre prospérité, notre système de formation et nos relations commerciales ». Il met en garde : « Cela n'est pas efficace et n’apporte aucune solution ». 

L’ouverture de la Suisse et la diversité de sa société nous ont permis d’atteindre un haut niveau de prospérité. Cela doit rester ainsi à l’avenir. Nous voulons une Suisse ouverte et souveraine. Cela exige un discours, des solutions et des engagements bâtis sur la recherche du consensus. Pour réussir il faut un PDC et un centre fort. 

PDC. Pour l’ouverture et la souveraineté. Nous sommes le trait d’union.

 

Contact

Auteur

PDC suisse

Text Secrétariat général

E-Mail

Adresse

Hirschengraben 9
Postfach
3001 Bern