06.05.2019 / Articles / Sécurité / Révision de la loi sur les armes

Un OUI déterminé au renforcement de notre sécurité et au maintien de notre prospérité

En parcourant les argumentaires développés ces dernières semaines par des frondes de tireurs et des quarterons d’officiers, il s’impose de réagir avec fermeté.

Les accords de Schengen et de Dublin ont été votés souverainement par le peuple en 2005. Ces accords prévoient expressément des ajustages ultérieurs. Il n’y a donc pas d’intervention étrangère dans une norme à l’élaboration de laquelle la Suisse a participé activement.

Le tir sportif et la chasse ne sont pas touchés par la révision de la législation sur les armes. Seule est requise tous les 5 ans la preuve de l’appartenance à une société de tir oula pratique régulière du tir. 

En cas de refus populaire, il faudrait l’unanimité des pays membres de l’Espace Schengen/Dublin pour ne pas appliquer la sortie automatique de la Suisse dudit Espace. Autant dire que le danger pour la Suisse est immense de devoir de nouveau traiter de nombreuses demandes de requérants d’asile qui n’auraient pas abouti dans un pays membre de l’Espace. Quant aux pertes estimées pour le tourisme suisse, elles s’élèveraient à plusieurs centaines de millions de francs, suite à la désaffection de nombreux voyageurs provenant de Chine, du Japon et de Russie qui ne voudraient pas devoir s’acquitter d’un deuxième visa, pour la Suisse uniquement.

Et je ne saurais omettre l’impact politique désastreux qu’aurait un résultat populaire négatif sur le climat des négociations actuellement en cours entre l’Union européenne et la Suisse. On ne voudrait quand même pas répéter le scénario de 2014 subi à la suite de l’acceptation de l’initiative de l’UDC sur la limitation de l’immigration de masse.

Enfin, il serait aberrant de placer son petit confort personnel devant la volonté de tout le continent de renforcer la sécurité collective et au-dessus de l’intérêt de toute la Suisse à sauvegarder sa prospérité économique et financière.

C’est donc par un OUI massif que toutes les instances du PDC suisse se sont prononcées en faveur de la législation révisée sur les armes.