25.11.2018 / Communiqués / Le PDC /

L’offensive contre les valeurs suisses a été repoussée, OUI au fair-play dans le droit des assurances sociales

Le PDC se réjouit du net rejet de l’initiative trompeuse sur l’autodétermination et de l’acceptation de la modification du droit sur les assurances sociales. Elle salue également le rejet de l’initiative pour les vaches à cornes. Sur ces trois sujets de votations, les citoyens suisses ont décidé dans le sens prôné par le PDC. Ils disent donc oui au fair-play dans le droit des assurances sociales et non à l’initiative extrémiste qui aurait remis en cause nos droits fondamentaux et nos droits humains ainsi que la réputation de la Suisse comme partenaire fiable. 

Les électeurs ont reconnu que l’initiative pour l’autodétermination était une offensive contre nos valeurs suisses et ils l’ont repoussée avec succès. L’initiative aurait remis en cause nos droits fondamentaux et nos droits humains, notre participation aux discussions internationales et l’orientation de notre économie vers l’exportation ainsi que notre tradition humanitaire et la réputation de la Suisse Le rejet de l’initiative pour l’autodétermination prouve que notre démocratie directe fonctionne parfaitement. Le peuple suisse n’accepte aucune initiative extrémiste susceptible de mettre en péril le modèle de réussite suisse. 
 
Le PDC attend de l’UDC qu’elle accepte aussi la décision du peuple découlant de la démocratie directe et ne tente pas de torpiller notre démocratie avec d’autres initiatives antidémocratiques. Il est temps que l’UDC contribue aussi à la politique européenne de manière constructive au lieu de tenter sans cesse d’isoler la Suisse au niveau international. La Suisse aura besoin à l’avenir d’une politique constructive axée sur la concordance, une politique qui trouve des solutions aux problèmes au lieu de les polariser. Concernant des questions telles que le contrat cadre avec l’UE, la prévoyance vieillesse et la réforme de l’imposition des entreprises, il est urgent de trouver des solutions. Le PDC continuera de se mobiliser pour proposer des solutions, sans servir de plateforme aux discours populistes. 

Carton rouge pour la fraude aux assurances sociales

L’acceptation claire et nette de la modification de la partie générale du droit des assurances sociales (LPGA) crée une base juridique pour lutter efficacement contre la fraude aux assurances sociales. La décision du peuple permet aux assurances sociales de faire appel en cas de doute à un détective social pour clarifier la question des droits à prestations. Les enquêtes réalisées dans des conditions clairement définies sont autorisées comme moyen d’action ultime. Cette pratique a fait ses preuves dans le passé. Plus de deux tiers de toutes les enquêtes ont permis de détecter des abus - ainsi il a été possible d’économiser environ 170 millions de francs de rentes AI indues du 2010 au 2016. 
 
La fraude aux assurances sociale pénalise autant les bénéficiaires de rentes honnêtes que les cotisants et nuit au bout du compte à notre état social. Le PDC a coordonné la campagne politique du « Oui au fair-play dans le droit des assurances sociales » et a ainsi fortement contribué au fait de pouvoir à nouveau lutte efficacement contre la fraude. 

Par d’incitation financière au niveau constitutionnel

Le haut niveau de sympathie exprimé par une partie du peuple suisse pour l'initiative pour les vaches à cornes montre qu'il accorde une grande importance au bien-être animal. Cependant, l’initiative qui opposait le bien-être de vaches avec des cornes au bien-être de vaches en étables à stabulation libre aurait limité la liberté d’entreprise des paysans suisses. Pour le PDC, il va de soi que l’introduction d’une incitation financière pour l’élevage de bêtes avec des cornes n’a aucun caractère constitutionnel. Les réglementations concernant les différents types d'élevage doivent être édictées par des lois.  

Contact

Auteur

PDC suisse

Text Secrétariat général

E-Mail

Adresse

Hirschengraben 9
Postfach
3001 Bern