07.09.2018 / Communiqués / Agriculture / Agriculture

Une polémique contre les familles paysannes suisses

Le PDC s'engage pour une agriculture durable et tournée vers l'avenir. Il soutient la politique agricole actuelle de la Confédération. Le PDC s’oppose fermement aux propositions formulées par Avenir Suisse qui demandent une réforme radicale de l’agriculture en Suisse. Ces demandes ne sont pas réalistes et ne participent pas à un débat constructif. L’application des mesures proposées par Avenir Suisse mettrait en danger l’existence d’innombrables familles paysannes dans notre pays. Le peuple a largement accepté en septembre 2017 l’article constitutionnel sur la sécurité alimentaire. Il faut accélérer sa mise en application. Les revendications d’Avenir Suisse mettent en danger la cohésion de notre pays.

L'agriculture a une grande importance pour la Suisse. Elle apporte une contribution essentielle à la sécurité de l'approvisionnement de la population, à la préservation des ressources naturelles, à l'entretien du paysage et à l'occupation décentralisée du pays. De nombreuses exploitations situées en amont et en aval, comme les fromageries, les boucheries ou le traitement des céréales, dépendent fortement d'une agriculture saine. Il s'agit notamment de nombreuses petites et moyennes entreprises. Ainsi, notre place économique bénéficie des services de l'agriculture suisse.

Exigences radicales irréalistes

Avenir Suisse exige une déréglementation totale de l'agriculture et un libre-échange illimité. Le PDC rejette de telles propositions, car elles remettent en cause les fondements mêmes de l’agriculture dans notre pays. Le PDC reconnaît la grande contribution apportée par les familles paysannes suisses à notre pays et ses habitants. Cet apport est complètement sous-estimé par Avenir Suisse et son calcul irréaliste du coût du secteur agricole. Ces propositions mettraient en danger l'existence d'innombrables familles d'agriculteurs en Suisse. Le PDC demande de retirer ses propositions. L’article constitutionnel sur la sécurité alimentaire largement adopté par le peuple en septembre 2017 doit être mis en œuvre. Les propositions polémiques sont déplacées dans la situation actuelle. Dans le même temps, les deux initiatives agricoles soumises au vote populaire le 23 septembre prochain. Elles bouleverseraient l’agriculture en Suisse et entraîneraient une augmentation des prix. Ces deux initiatives doivent donc être rejetées. Les provocations antisociales et jouant contre le principe de solidarité d’Avenir Suisse ne font que renforcer le soutien populaire aux deux initiatives agricoles, ce qui est complètement contre-productif. Suggestions unilatérales, maladroitement placées - Avenir suisse porte atteinte à sa propre crédibilité par cette provocation.

Contact

Auteur

PDC suisse

Text Secrétariat général

E-Mail

Adresse

Hirschengraben 9
Postfach
3001 Bern