21.04.2018 / Communiqués / Le PDC / coûts de la santé

Un frein aux coûts contre l’effondrement du système de santé

Le système de santé suisse est gravement malade. La spirale à la hausse des coûts se poursuit chaque année. Le PDC veut que l’accès à des soins de santé de qualité, sûrs et abordables ne devienne pas à l’avenir un bien de luxe. Aujourd’hui, lors de son assemblée des délégués, les délégués ont adopté à l’unanimité par 274 voix l’initiative populaire du PDC « Baisser les primes – pour un frein aux coûts de la santé » qui mettra un terme à la croissance incontrôlée des primes d’assurance-maladie. Les délégués disent également OUI par 181 voix contre 38 et 11 abstentions la loi sur les jeux d’argent. Ils ont aussi élu sous les applaudissements le Ministre jurassien des finances Charles Juillard à la vice-présidence du parti.

Depuis l'introduction de la loi fédérale sur l'assurance-maladie en 1996, les coûts de la santé, et donc les primes de l'assurance obligatoire des soins, ont plus que doublé. Ces dernières années, les primes d’assurance-maladie grèvent le budget des familles de la classe moyenne. Le PDC propose depuis longtemps des mesures efficaces permettant de réduire les coûts de la santé, mais le Parlement n’a jamais pris ses responsabilités. Les différents acteurs du domaine de la santé ont échoué. Le peuple doit désormais avoir le dernier mot. Le PDC a présenté aujourd’hui son initiative populaire « Baisser les primes – pour un frein aux coûts de la santé ». Le texte a été adopté à l'unanimité des 274 délégués. 

L’initiative sera lancée à l’automne. Le PDC est le seul parti bourgeois qui propose, avec son initiative pour un frein aux coûts de la santé, une solution à la principale préoccupation de la population suisse. Le PDC est le seul parti qui veut traiter le problème des coûts à la racine. 6 milliards de francs peuvent être économisés dans le domaine de la santé sans toucher à la qualité des soins. Par son initiative, le PDC veut mettre à profit ce potentiel d’efficacité et garantir sur le long terme un système de santé abordable.

Les délégués soutiennent la loi sur les jeux d’argent

Chaque année, environ 1 milliard de francs provenant des recettes des loteries et des casinos suisses est versé, via les cantons et les fonds de loterie, au sport, à la culture et à l'AVS/AI. Ce soutien est de plus en plus menacé par les opérateurs étrangers illégaux de jeux d'argent.  Ils enfreignent le droit suisse, ne paient pas d’impôts ni de taxes et ne proposent rien pour protéger la population contre la dépendance au jeu. La nouvelle loi sur les jeux d’argent met un terme à ces offres illégales. Elle garantit que le gain provenant des jeux d’argent continue à servir des objectifs d’utilité publique et ne remplissent pas les caisses des fournisseurs étrangers de jeux d’argent en ligne. Les délégués ont suivi la recommandation du comité du parti et soutiennent la loi sur les jeux d’argent par 181 voix contre 38 et 11 abstentions. 

Charles Juillard est le nouveau vice-président romand

Les délégués ont élu sous les applaudissements Charles Juillard à la vice-présidence du parti. Le Ministre jurassien des finances dispose d’une très grande expérience sur le plan cantonal, mais aussi sur le plan national en présidant la Conférence des directeurs cantonaux des finances. Charles Juillard est un homme de dialogue et de conviction. Il portera haut et fort les valeurs démocrates-chrétiennes en Suisse romande et la parole des cantons au sein de la présidence du parti.

Contact

Auteur

PDC suisse

Text Secrétariat général

E-Mail

Adresse

Hirschengraben 9
Postfach
3001 Bern