02.03.2018 / Communiqués / Sécurité sociale / Prévoyance veillesse, Réforme prévoyance vieillesse

Prévoyance vieillesse : la facture salée du NON

En 2017 le PLR et l'UDC ont combattu la réforme des retraites 2020 et promis une réforme rapide, meilleure, plus simple et moins chère. Une fois le dimanche de votation terminé, ces annonces ont été des mots creux. Les grandes lignes présentées aujourd'hui par le Conseil fédéral coûtent plus cher à la population. Le PDC a toujours dit qu'un NON aggraverait rapidement et massivement les problèmes dans la prévoyance vieillesse. Le PDC continuera de s'engager pour une solution à long terme et des mesures d'assainissement.

Le Conseil fédéral a présenté aujourd’hui les grandes lignes de la nouvelle réforme des retraites. La taxe sur la valeur ajoutée doit augmenter de 1,7 % pour assainir l’AVS et compenser les surcoûts induits par la démographie. Après que le PLR et l’UDC ont combattu la réforme des retraites, nous recevons maintenant le montant de la facture. La note sera salée et les promesses d’une meilleure solution ne seront pas tenues. L’augmentation de la TVA qui découle du blocage de la réforme va trop loin pour le PDC :

  • Cette forte augmentation touchera beaucoup plus durement les familles et les ménages à faible revenu. Le PDC continuera de soutenir une hausse modérée de la TVA.
  • La simple injection de liquidités dans l’AVS sans mesure d’assainissement n’est pas une solution et coûte beaucoup trop cher. Un assainissement complet est nécessaire.

Le blocage des réformes sur le dos de la classe moyenne

Le PLR et l’UDC ont promis une « meilleure alternative ». Nous l’attendons toujours. Elle n’a en réalité jamais existé. Le PDC demande au PLR et à l’UDC de dire la vérité au peuple et de mettre un terme à leur politique de blocage qui pénalise la classe moyenne et les retraités.

Le PDC demande un assainissement complet pour garantir les retraites 

Notre AVS n’est plus garantie depuis l’échec de la réforme des retraites. Le PDC demande la mise sur pied d’un projet au cours de cette législature pour empêcher un milliard de déficit dans l’AVS. Le PDC n’acceptera aucun projet de démantèlement et s’engagera pour que les retraites soient garanties au niveau actuel par les deux piliers. Dans l’AVS il est nécessaire d’assouplir et d’harmoniser l'âge de la retraite des hommes et des femmes en plusieurs étapes avec une compensation sociale. Le PDC rejette en revanche l’augmentation de l’âge de la retraite au-delà de 65 ans. Le PDC demande l’élimination de la pénalisation du mariage dans l’AVS. Il est aussi nécessaire de prendre des mesures d’assainissement de la prévoyance professionnelle, pour garantir le niveau des rentes et s’adapter au développement démographique.

Le PDC est disposé à trouver une solution. Les partis et les associations qui ont combattu la réforme de la Prévoyance vieillesse 2020 ont l’obligation d’entrer en matière.

Auteur

PDC suisse

Text Secrétariat général

E-Mail

Adresse

Hirschengraben 9
Postfach
3001 Bern