22.02.2018 Articles Service public & transports No Billag

No Billag ou une attaque frontale contre un des piliers de notre état fédéral suisse

L'initiative No Billag est une attaque frontale contre la SSR et les 21 radios et télévisions régionales romandes qui fournissent quotidiennement une information de qualité et de proximité.

La redevance Billag est perçue dans le but d’assurer, dans toutes les régions linguistiques de notre pays, une couverture médiatique neutre et de qualité en matière de politique, d’économie, de culture et de sport. Elle est le garant financier de la poursuite du mandat médiatique de la SSR et des radios et des télévisions locales. Supprimer cette redevance, c’est perdre cet instrument donnant l’indépendance requise tout en garantissant le très bon niveau de qualité de nos médias. Vouloir payer uniquement pour le consommé médiatique deviendrait finalement plus cher tout en perdant l’accès aux retransmissions régionales tant dans la culture que le sport car non rentables. Comment est-ce possible que les milieux politiques qui défendent becs et ongles notre indépendance absolue et notre neutralité au-dessus de tout soupçon, soient les mêmes qui veulent, par l’abolition de Billag, laisser une voie royale aux médias étrangers, avec leurs publicités sans fin, envahir notre pays ? Cette redevance est un des fondements de base de notre état fédéral de droit et du 4ème pouvoir étatique qu’est le contrôle journalistique indépendant du travail politique. C’est un NON en majuscule que j’inscrirai sur mon bulletin de vote le 4 mars prochain.