23.01.2018 / Communiqués / Formation et recherche / formation, école

Renforcer l’enseignement et diminuer la bureaucratie dans notre système éducatif

Notre système de formation de haute qualité est à la base du modèle de réussite suisse. Le PDC veut maintenir et renforcer notre système éducatif et appelle à mettre davantage l’accent sur l’enseignement et la formation et moins sur l’appareil administratif. Au cours des prochaines semaines, nous mettrons nos demandes à l’agenda politique au travers de différentes interventions cantonales.

Le PDC est fier du système éducatif et de la qualité supérieure de la formation dans notre pays. Néanmoins, nous ne devons pas nous reposer sur nos lauriers. Nous sommes confrontés à de nombreux défis : le développement démographique, l'urgence des mesures d'intégration, la globalisation, la transformation numérique, les difficultés à concilier la vie de famille et la vie professionnelle. L’apprentissage ne s’arrête pas avec l’école. Notre pays doit relever activement ces défis.

Notre but : renforcer la qualité et la compétitivité internationale de l’espace suisse de la formation.

Nos positions et nos exigences :

  • Le PDC exige des mesures d'efficacité dans le domaine administratif et pas sur le dos de l’école. Le PDC rejette les restrictions budgétaires dans l’enseignement, même en temps de crise économique. Les économies doivent en premier lieu être faites dans l’appareil bureaucratique et administratif.
  • Le PDC veut des allégements fiscaux sur les frais de garde au niveau fédéral : Dans 75 % des familles, les deux parents contribuent aujourd’hui, par leurs emplois, à la sécurité financière du foyer. Le deuxième salaire ne doit pas être « dévoré » par les impôts ou les frais de garde des enfants. Le travail et la performance doivent être rétribués à leur juste valeur. C'est pourquoi les parents doivent pouvoir déduire des impôts, jusqu’à 25 000 francs par enfant et par an, les frais d’accueil extrafamilial de leurs enfants, et ce, au niveau fédéral.
  • Egalité des chances et encouragement précoce : Les premières années de la vie d’une personne revêtent une importance capitale pour son développement. Le PDC souhaite sensibiliser les parents sur le fait que la promotion linguistique des enfants est primordiale pour une scolarité réussie, et ce, dès la naissance, et soutient les programmes de promotion linguistique pour les enfants et les parents dans le domaine préscolaire.
  • Responsabiliser les parents : L’école a d’abord une mission de formation et d’enseignement. Les compétences de base doivent être plus encouragées. L'école n'est pas là principalement pour pallier aux déficits de l'éducation des parents ou pour résoudre les problèmes sociaux. C'est pourquoi il faut responsabiliser davantage les parents et les autres personnes en charge de l’éducation.
  • L’école et la formation ne doivent pas être « politisées » : Le PDC soutient l'école publique et respecte la souveraineté des cantons en matière d'éducation. Le PDC veut préserver la liberté de l'école.
  • Pour un système éducatif dual solide : Le PDC s'oppose avec force aux efforts visant à opposer les deux piliers de notre système dual. La formation professionnelle ne doit pas être « académisée ».  

Mise en œuvre dans les cantons

Le canton du Jura montre le chemin : L'efficacité dans la formation est possible et ce, sans prétériter les écoles. Sous la conduite du Ministre de la formation du canton du Jura, Martial Courtet (PDC), la Direction de l’instruction publique a été allégée dans le but d’orienter les ressources là où elles ont le plus grand impact, à savoir dans les écoles.

Les demandes du PDC doivent également être mises en œuvre dans les autres cantons. C'est pourquoi le PDC a proposé, par l'intermédiaire de ses sections cantonales, diverses interventions qui reprennent nos principales exigences.  

Papier de position sur le thème de la formation

Catalogue de mesures sur le thème de la formation  

Contact

Auteur

PDC suisse

Text Secrétariat général

E-Mail

Adresse

Hirschengraben 9
Postfach
3001 Bern