05.12.2017 / Communiqués / Formation et recherche /

Le bénévolat est un trait d’union

Les Suissesses et les Suisses effectuent chaque année 700 millions d’heures de bénévolat. L’engagement bénévole fait partie de notre culture et reste l’un des piliers du modèle de réussite de la Suisse. En collaboration avec d'autres organisations, le PDC suisse présente aujourd’hui des thèses et des demandes concrètes. L’amélioration des conditions-cadres est nécessaire, les obstacles doivent être éliminés et une discussion de fond doit être menée sur la manière de communiquer avec les associations de bénévoles au niveau national.

Le bénévolat est un capital social important pour la Suisse. Il profite à tout le monde et décharge l’Etat. Un nombre considérable de grands et petits projets seraient inconcevables sans l’engagement de bénévoles. Nous devons préserver cette richesse, car l’individualisme croissant, dans un contexte de société de performance et de mondialisation, met la culture du bénévolat à rude épreuve : le lien associatif est en perte de vitesse, les groupes d'intérêts et les partis politiques ont de moins en moins de membres. Le système de milice doit être renforcé.

Prendre des mesures pour contrer une évolution inquiétante

Le PDC est le parti du fédéralisme qui considère que l’interaction sociale est très précieuse pour la société. C’est pourquoi, nous estimons qu’il est de notre devoir de lancer un large débat en Suisse, à tous les niveaux, sur l’avenir de l’intérêt général et du bénévolat. Jusqu' à présent, il n'existait pas d'approche globale permettant de promouvoir et de renforcer le volontariat dans toute la Suisse. Lors de la session d'été, la conseillère nationale PDC Barbara Schmid-Federer (ZH) a donc demandé au Conseil fédéral, par le biais d'un postulat, d’examiner la manière de mettre au point, en collaboration avec les cantons, une stratégie nationale pour renforcer le bénévolat en Suisse.

Nos sept thèses sur l’engagement bénévole

Dans le même temps, PDC suisse, en collaboration avec des organisations nationales de renom actives dans le domaine du bénévolat, a élaboré sept thèses sur le volontariat accompagnées de demandes concrètes.

  1. Les conditions-cadres de l’exercice du bénévolat doivent être améliorées.
  2. Les acteurs dans le domaine du bénévolat ont besoin d’interlocuteurs au niveau fédéral.
  3. Les associations sont le ciment social de la société.
  4. De nouvelles formes de bénévolat gagnent en importance.
  5. Une politique éducative intelligente permet d'augmenter le nombre de personnes engagées en faveur de la société.
  6. L’engagement bénévole peut accélérer le processus d’intégration.
  7. Les employeurs jouent un rôle essentiel dans la promotion du bénévolat et du système de milice.

Le PDC demande notamment la suppression des obstacles bureaucratiques, la promotion de la vie associative et du côté des employeurs le soutien à l’engagement bénévole. Les thèses et les mesures présentées visent à montrer que le capital social peut être valorisé par des mesures de promotion ciblées de la part de la politique et des entreprises.

IVO BISCHOFBERGER
Conseiller aux Etats (AI)
ivo.bischofberger@parl.ch
+41 79 777 86 52

IDA GLANZMANN
Conseillère nationale (LU)
ida.glanzmann@parl.ch
+41 79 657 10 65

DOMINIC TSCHÜMPERLIN
Président central Société des Etudiants Suisses
+41 79 324 29 94

ROGER SCHNEGG
Directeur Swiss Olympic
+41 79 702 80 48

Contact

Auteur

PDC suisse

Text Secrétariat général

E-Mail

Adresse

Hirschengraben 9
Postfach
3001 Bern