18.10.2017 / Communiqués / Famille /

Aller plus loin dans la conciliation entre vie professionnelle et familiale

Le Conseil fédéral rejette sans contre-projet l'initiative populaire « Pour un congé de paternité raisonnable ». Le PDC regrette cette décision et insiste sur la nécessité de mettre en œuvre une demande légitime pour les familles de ce pays et capable de réunir une majorité. Nous nous attendions à ce que le Conseil fédéral soumette au Parlement un contre-projet.

La conciliation entre la vie professionnelle et la vie familiale est un thème central de la politique familiale du PDC. Les familles ont besoin de bonnes infrastructures et de soutiens financiers face à l’augmentation constante des coûts. Des mesures concrètes sont nécessaires pour offrir suffisamment de temps et permettre à une famille de fonctionner harmonieusement. Avec l’initiative parlementaire du Conseiller national Martin Candinas, le PDC s’engage fortement depuis 2014 pour un congé paternité. En 2016, les commissions parlementaires ont rejeté cette proposition au motif de la priorité accordée au financement de la prévoyance vieillesse, alors même qu’elles ont reconnu le besoin d’un congé paternité.

En rejetant l'initiative populaire « Pour un congé de paternité raisonnable », le Conseil fédéral va à l’encontre d’un besoin actuel et justifié. Le PDC regrette cette décision et insiste sur la nécessaire mise en œuvre de cette exigence. Une politique familiale moderne devrait également créer une telle liberté pour les pères dans le monde professionnel. Pour le PDC, la décision de prendre le congé paternité directement après la naissance de l’enfant, de le répartir sur une plus longue période ou d’opter pour une réduction du taux d’activité devrait revenir aux parents. Il est primordial que les modèles soient adaptés tout aussi bien aux PME qu’aux grandes entreprises.

PDC. Une valeur sûre.

Contact

Auteur

PDC suisse

Text Secrétariat général

E-Mail

Adresse

Hirschengraben 9
Postfach
3001 Bern