28.09.2017 / Communiqués / Sécurité sociale / Krankenkassenprämien

Stopper l’explosion des primes par un frein à l’augmentation des coûts

L’explosion des coûts de la santé se poursuit et les primes continuent de prendre l’ascenseur ! La classe moyenne subit de plein fouet les conséquences financières. Cette spirale infernale doit être stoppée ! Le PDC exige un frein à l’augmentation des coûts de la santé.

Comme chaque année … le Conseiller fédéral Alain Berset a annoncé les nouvelles primes d’assurance maladie. Et comme chaque année, aucune surprise : elles grimpent ! Maigre consolation : l’intervention du Conseil fédéral dans le tarif médical ambulatoire (Tarmed) aura permis d’atténuer quelque peu la hausse. Mais l’issue reste incertaine, puisque l’association faîtière des assureurs-maladie suisses, santésuisse craint des mesures de compensation dans d’autres positions tarifaires.

Depuis l'introduction de la loi fédérale sur l'assurance-maladie en 1996, les coûts de la santé, et donc les primes de l'assurance obligatoire des soins, ont plus que doublé, alors que les salaires nominaux n'ont augmenté que d'un peu plus de 20 pour cent. Aucun changement de tendance n'est pour l’heure perceptible.

Cette situation pèse surtout sur la classe moyenne. La limite du supportable est déjà dépassée, en particulier pour les familles de la classe moyenne : elles doivent consacrer une part de plus en plus élevée de leur revenu aux primes de l'assurance obligatoire des soins, sans pour autant bénéficier de subsides à l'assurance-maladie. La spirale ascendante des coûts de la santé doit être stoppée.

La réduction des coûts de la santé est depuis longtemps une priorité du PDC. De nombreuses exigences n'ont toujours pas été mises en œuvre : par exemple un financement hospitalier uniforme (moniste), des réseaux de soins intégrés ou le renforcement de la responsabilité individuelle.

En outre, pour les mesures qui sont finalement mises en œuvre – comme par exemple l'adaptation du Tarmed – il existe des solutions alternatives de compensation sur d’autres positions tarifaires. Cela montre que le frein à l’augmentation des coûts est le seul instrument efficace qui peut remédier à cette situation.

Le principe actuel de concurrence régulée est inscrit dans la loi sur l’assurance-maladie. Malheureusement, les acteurs de la santé ne parviennent pas à utiliser efficacement leur autonomie. La situation est bloquée. Le PDC demande ainsi l’introduction d’un frein aux coûts dans le domaine de la santé qui fera office de frein à l’augmentation des primes pour les assurés.

Résolution du PDC suisse sur les coûts de la santé 

Contact

Auteur

PDC suisse

Text Secrétariat général

E-Mail

Adresse

Hirschengraben 9
Postfach
3001 Bern