25.09.2017 / Communiqués / Service public & transports / SSR

Non à l’initiative anti-service public : la démocratie a besoin de la diversité médiatique

Comme le Conseil des Etats, le Conseil national a recommandé aujourd'hui le rejet sans contre-projet de No Billag, une initiative néfaste au service public. L’initiative et le contre-projet, issus des groupes proches de l’UDC, sont une attaque contre la diversité régionale et linguistique des médias en Suisse. La démocratie directe a besoin d’une couverture médiatique neutre et d’un service public médiatique. Le PDC s’engage avec force et de manière unie contre cette initiative néfaste, soumise probablement au vote populaire en 2018.

Le PDC s’engage pour un paysage médiatique et un service public forts. L’initiative « Oui à la suppression des redevances radio et télévision » veut abroger le service-public dans le domaine des médias audiovisuels. Le fonctionnement de la démocratie est remis en cause. Une offre diversifiée dans toutes les langues nationales est essentielle dans une démocratie directe. Dans un petit marché comme le nôtre, le financement ne peut être assuré que par des redevances. Le groupe PDC rejette à l’unanimité cette initiative.

L’initiative « No Billag » exige la suppression des redevances radio et télévision. Seule la mise aux enchères des concessions de radio et télévision serait autorisée. C’est le financement de la SSR et des radios et télévisions régionales privées qui serait abandonné et le service public dans le domaine des médias audiovisuels qui serait totalement supprimé.

Pour un service public complet et indépendant

Le PDC veut que la Suisse continue d’offrir dans le domaine des médias un service public complet et indépendant. L’adoption de cette initiative anti-service public marquerait la fin de la SSR et de la plupart des 34 radios et télévisions privées sous concession, elles qui reçoivent aujourd’hui une quote-part de la redevance. Les gagnantes seraient les chaînes de radio et de télévision étrangères qui ont déjà en Suisse une part de marché élevée. Notre identité et la diversité médiatique requièrent la présence de la SSR et des radios et télévisions régionales. Elles garantissent un service public complet dans le domaine des médias.

Les redevances diminueront

Un nouveau système de financement a été décidé par le peuple en juin 2015 avec l’acceptation de la révision de la loi fédérale sur la radio et la télévision (LRTV). La nouvelle LRTV permettra une baisse de la redevance annuelle radio et télévision pour les ménages de 450 francs à 400 francs, et ce probablement dès le 1.1.2019

Contact

Auteur

PDC suisse

Text Secrétariat général

E-Mail

Adresse

Hirschengraben 9
Postfach
3001 Bern