01.09.2017 / News du groupe / Politique des institutions et droit / Conseil fédéral, pédocriminalité

Décisions concernant la succession du Conseiller fédéral Didier Burkhalter

Le groupe PDC a discuté aujourd’hui de l’élection d'un membre du Conseil fédéral en remplacement du Conseiller fédéral Didier Burkhalter. Le groupe reconnaît la légitimité du PLR de conserver deux sièges au Conseil fédéral. Le groupe PDC s’est en outre prononcé pour une mise en œuvre conséquente de l’initiative populaire « Pour que les pédophiles ne travaillent plus avec des enfants ».

Sur la base de l’actuel rapport de force au Parlement, la revendication du PLR de conserver ses deux sièges au Conseil fédéral est légitime. Le groupe PDC prendra connaissance du ticket du groupe PLR et invitera les candidat(e)s pour une audition, probablement lors de sa séance du 12 septembre. Il tranchera sur la question d’émettre ou non une recommandation de vote seulement après les auditions.

Mise en œuvre conséquente de l’initiative sur la pédophilie

La nette acceptation par les citoyens suisses de l’initiative populaire « Pour que les pédophiles ne travaillent plus avec des enfants » a montré que la population attend que la tolérance zéro s’applique aux personnes ayant porté atteinte à l'intégrité sexuelle d'un enfant ou d'une personne dépendante. Le groupe PDC prend cette volonté populaire au sérieux. Il s’engage pour que l’art. 123c de la Constitution soit mis en œuvre de manière conséquente. La protection d’éventuelles futures victimes de récidivistes doit primer sur le droit des auteurs de tels délits de retravailler dans un futur plus ou moins lointain avec des enfants ou des personnes dépendantes. Raison pour laquelle le groupe PDC refuse que les interdictions à vie d'exercer qui ont été prononcées automatiquement puissent être assouplies ou levées ultérieurement sur demande de la personne condamnée.

Contact