04.07.2017 / Communiqués / Service public & transports / No Billag, Service public, SSR, médias

Rejet de l’initiative néfaste « No Billag »

Le PDC soutient la décision de la Commission des transports et des télécommunications du Conseil national (CTT-N) qui recommande le rejet sans contre-projet de l’initiative populaire « Oui à la suppression des redevances radio et télévision (suppression des redevances Billag) ». La CTT-N suit la décision unanime prise aussi par le Conseil des Etats de rejeter l’initiative.

Le PDC s’engage pour un paysage médiatique et un service public forts. Une acceptation de l’initiative « No Billag » supprime le service public dans le domaine des médias audiovisuels. C’est la raison pour laquelle le Groupe PDC a déjà rejeté à l’unanimité cette initiative en février 2017.

L’initiative « No Billag » exige la suppression des redevances radio et télévision. Seule la mise aux enchères des concessions de radio et télévision serait autorisée. C’est le financement de la SSR et par conséquent du service public dans le domaine des médias audiovisuels qui se verrait supprimé.

Le PDC veut que la Suisse continue d’avoir un service public complet et indépendant dans le domaine des médias. La SSR garantit aujourd’hui une offre de base au niveau national et dans les quatre régions linguistiques. L’initiative « No Billag » veut retirer ce mandat à la SSR. L’égalité de traitement des régions linguistiques, garantie par la présence de lieux de diffusion décentralisés, ne serait plus acquise et les productions maison réalisées en Suisse seraient drastiquement restreintes. C’est la cohésion nationale qui serait menacée. Une acceptation de l’initiative entraînerait aussi la fin des radios et télévisions privées sous concession, elles qui reçoivent une quote-part de la redevance. Les gagnantes seraient les chaînes de radio et de télévision étrangères qui ont aujourd’hui déjà en Suisse une part de marché élevée. Notre identité et la diversité médiatique requièrent la présence de la SSR et des radios et télévisions régionales. Elles garantissent un service public complet dans le domaine des médias.

Un nouveau système de financement a été décidé par le peuple en juin 2015 avec l’acceptation de la révision de la loi fédérale sur la radio et la télévision (LRTV). Comme défendu lors de la campagne électorale, la nouvelle LRTV permettra une baisse de la redevance annuelle radio et télévision pour les ménages de 450 francs à 400 francs, et ce probablement dès le 1.1.2019.

Contact

Auteur

PDC suisse

Text Secrétariat général

E-Mail

Adresse

Hirschengraben 9
Postfach
3001 Bern