12.06.2017 / Articles / Santé / classe moyenne, système de santé, solidarité, Frein à l’endettement

Le PDC lutte contre l’explosion des coûts dans le système de santé

Le PDC soutient l’allégement des charges qui pèsent sur la classe moyenne en matière de santé. Seul le PDC peut le faire sans opposer mais en combinant les notions de liberté, responsabilité individuelle et de solidarité. Le combat contre l’explosion des coûts dans la santé est urgent, le seuil de souffrance de la classe moyenne est plus que dépassé !

Le PDC soutient l’allégement des charges qui pèsent sur la classe moyenne en matière de santé. Seul le PDC peut le faire sans opposer mais en combinant les notions de liberté, responsabilité individuelle et de solidarité. Le combat contre l’explosion des coûts dans la santé est urgent, le seuil de souffrance de la classe moyenne est plus que dépassé !

Depuis l’introduction de la Loi sur l’assurance-maladie les prestations payées par les assurés ont plus que doublées par personne assurée. Les prix à la consommation n’ont cependant augmenté que d’environ 12 %, les salaires nominaux quant à eux d’environ 20 %. Si près d’un tiers des assurés obtient des réductions de primes, il est clair que cette augmentation sera avant tout douloureuse pour la classe moyenne. Ils gagnent trop pour avoir droit à une réduction de prime et trop peu pour supporter cette augmentation massive. La redistribution des réductions de primes aux assurés ne règle pas cette situation, il est nécessaire de s’attaquer à la racine du problème. C’est-à-dire à l’incessante augmentation des coûts dans le secteur de la santé.

Les partis bourgeois sont appelés à soutenir la classe moyenne

Lors de la session d’hiver nous avons déposé plusieurs propositions. Notamment l’introduction d’un frein aux coûts comparable au frein à l’endettement. Nous verrons si le PDC obtiendra une majorité au Parlement sur cette mesure. Les partis bourgeois sont appelés aujourd’hui à soutenir efficacement la classe moyenne. En ne le faisant pas, ils courent le risque qu’une majorité de Suissesses et de Suisses soutiennent les propositions de réglementation de la Gauche. Si nous n’obtenons pas de majorité au Parlement, nous examinerons si nous pouvons l’obtenir devant le peuple.

La Suisse a besoin d’une nouvelle politique pour la classe moyenne qui est sous pression. Au sein des familles de la classe moyenne nous constatons que le revenu du second salaire ne suffit souvent plus. Nous avons besoin d’une nouvelle solidarité qui profite aux plus faibles, sans que la classe moyenne soit oubliée et sans que la classe moyenne doive en supporter seule le coût. La classe moyenne doit aussi pouvoir en profiter. Le soutien et le renforcement de la classe moyenne passe par une plus grande liberté et le combat contre toute charge supplémentaire. La Suisse est le pays de la voie médiane. Le PDC est le parti du centre. La classe moyenne est le noyau de la Suisse, la condition de son succès. En renforçant la classe moyenne, nous renforçons la Suisse.