06.06.2017 News du groupe Migration Migration, asile

Situation migratoire en Suisse et en Europe

Le nombre de demandes d’asile a fortement baissé en Suisse au cours des derniers mois par rapport à l’année précédente. Toutefois, près d’un tiers de migrants en plus sont arrivés au Sud de l’Italie durant les 4 premiers mois de l’année par rapport à 2016. Il faut donc s’attendre à une augmentation des demandes d’asile en Suisse dès juin. Le groupe PDC s’est entretenu lors de sa séance de ce jour avec le secrétaire d'État aux migrations et le commandant du Corps des gardes-frontière, afin de discuter de la capacité de la Confédération à gérer la situation dans le domaine de l’asile et de la migration.

L’Italie a enregistré au premier trimestre de cette année une forte augmentation des arrivées de migrants sur son sol par rapport à la même période de l’année passée. Dans le même temps, en Suisse, le nombre de demandes d’asile a reculé. Il faut pourtant s’attendre, tôt ou tard, également à une augmentation du nombre de demandes d’asile en Suisse. C’est dans cette perspective qu’une application conséquente de l’accord de Dublin est nécessaire. Cet accord est de l’avis du groupe PDC d’une grande importance pour la gestion de la pression migratoire en Suisse.

Dans ce contexte, la collaboration entre le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) et le Corps des gardes-frontière (Cgfr) est particulièrement importante. La collaboration avec les pays voisins de la Suisse, en particulier avec l’Italie, est également centrale, notamment afin de juguler le flux de migrants clandestins. Le groupe PDC s’est donc informé auprès de Mario Gattiker, secrétaire d'État aux migrations, et de Jürg Noth, commandant du Corps des gardes-frontière, de la capacité de la Confédération à faire face aux défis actuels dans le domaine migratoire.

Dépôt d’une interpellation du groupe PDC en mai

Début mai déjà, le groupe PDC déposait une interpellation sur l’évolution du nombre de demandes d’asile. Le groupe PDC souhaite savoir si le Conseil fédéral est prêt à faire face à cette nouvelle augmentation du nombre de demandes d’asile et s’il est capable de fournir les ressources nécessaires en termes de moyens financiers, d’hébergements, de personnel pour le Corps des gardes-frontière etc. En outre, il est demandé au Conseil fédéral de livrer son appréciation sur la collaboration actuelle avec l’Italie et nos pays voisins sur la manière dont il luttera contre l’augmentation des entrées clandestines de migrants. Le Conseil fédéral devrait publier sa réponse à cette interpellation dans les prochains jours.

Interpellation du groupe PDC : Évolution du nombre de demandes d’asile. Le Conseil fédéral s’y est-il préparé?

Contact