17.05.2017 / Articles / Environnement et énergie / Stratégie énergétique 2050, centrales nucléaires suisses, électricité, Innovation

Une stratégie énergétique indispensable !

Les catastrophes nucléaires de Tchernobyl et de Fukushima sont profondément ancrées dans nos mémoires. Les centrales nucléaires n’ont pas d’avenir en Suisse, ce dont le Conseil fédéral et le Parlement fédéral ont pris acte en ébauchant la Stratégie énergétique 2050 (SE 2050), résultat d’un large compromis.

Nos centrales nucléaires sont vieilles et en construire de nouvelles n’est économiquement pas envisageable. De plus, aucune solution n’a encore été trouvée pour garantir une gestion sûre des déchets radioactifs.

La Stratégie énergétique 2050, comme son nom l’indique, n’a pas pour but de régler tous les détails et encore moins de prévoir toutes les évolutions technologiques qui pourront émerger. Elle fixe des objectifs indicatifs et offre un cadre flexible, afin que nous puissions continuellement adapter notre approvisionnement aux nouvelles réalités sociales, économiques et technologiques. En 2017, la réalité sociale est que nous voulons sortir du nucléaire et protéger notre climat, et par conséquent réduire notre dépendance aux énergies fossiles. La réalité technologique est que nous savons comment faire pour produire de l’électricité et de la chaleur à partir de sources renouvelables, comme le soleil, la biomasse ou le vent. Nous le faisons depuis très longtemps avec l’hydraulique. Nous savons aussi comment rendre nos bâtiments, nos appareils et nos véhicules moins énergivores. La réalité économique est que ces énergies propres sont en concurrence avec des énergies polluantes et bon marché, et qu’elles ont encore besoin d’un coup de pouce pour s’établir durablement sur le marché.

Stimuler l’économie locale et promouvoir l’innovation

Le paquet de mesures de la Stratégie énergétique 2050 s’articule autour de ces trois axes, de façon plus libérale que le système actuel, puisque le soutien pour les énergies renouvelables est limité dans le temps et évoluera avec le prix du marché. De plus, la SE 2050 va nous permettre d’économiser plusieurs centaines millions de francs à moyen terme, ainsi que de stimuler notre économie locale et de promouvoir l’innovation.

Les opposants ne proposent aucune alternative crédible ! Nous avons le choix ! Si nous voulons un approvisionnement énergétique moderne, sûr, propre, qui profite à notre économie, votons OUI le 21 mai à la Stratégie énergétique 2050.