29.04.2017 Communiqués Climat & Environnement Energiestrategie, Energiestrategie 2050, alternative Energien, Atomkraftwerke, Altersvorsorge, Altersvorsorge 2020, Ernährungssicherheitsinitiative

Les délégués approuvent très clairement la réforme Prévoyance vieillesse 2020

Les délégués du PDC suisse ont très clairement approuvé la réforme « Prévoyance vieillesse 2020 » à l’occasion de leur assemblée à Bâle. Ils ont également clairement adopté le contre-projet direct à l’initiative populaire « Pour la sécurité alimentaire ». Les délégués du PDC suisse avaient déjà en janvier dernier plébiscité la Stratégie énergétique 2050 qui sera soumise au vote populaire le 21 mai prochain.

Le Conseiller d’Etat bâlois Lukas Engelberger a ouvert l’Assemblée des délégués au centre de congrès de Bâle. Dans son discours, il a lancé un appel en faveur de la Stratégie énergétique 2050 : « Bâle-Ville a inscrit il y a plusieurs années dans sa constitution le principe d’un approvisionnement énergétique sans énergie nucléaire. Nous avons du succès avec cette stratégie et il n’en sera pas autrement pour la Suisse ».

Le président du PDC suisse Gerhard Pfister a évoqué dans son discours les priorités du PDC que sont la prévoyance vieillesse, la Stratégie énergétique, les élections dans les cantons et le projet #PDC2025. « La formation doit toujours être une priorité pour le PDC ». L’économie est consciente de l’importance de la formation. Toutefois, une partie de la population, mais aussi du monde politique, la sous-estime. « La Suisse doit pouvoir fournir aussi aux générations futures la meilleure formation. La formation doit ainsi redevenir un thème central ». La réforme du parti #PDC2025 sera officiellement présentée et adoptée à l’occasion du congrès estival à Genève. « Nous travaillons en collaboration avec les sections cantonales dans ce processus ». Gerhard Pfister est persuadé que le PDC posera à Genève les bases des succès à venir du PDC.

Oui à la réforme Prévoyance vieillesse 2020

La prévoyance vieillesse est confrontée à des défis importants, dus aussi bien à l’évolution démographique qu’au faible niveau des taux d'intérêts. Ces défis mettent en danger la stabilité financière des 1er et 2èmes piliers. Le système de prévoyance vieillesse doit être adapté à cette réalité. Lors de la session de printemps des Chambres fédérales, le Parlement a mis sous toit cette réforme qui correspond en grande partie au modèle que le PDC a dès le début des débats parlementaires en 2014 porté et défendu. L’objectif est d’assurer le niveau des rentes et leur financement. Ce projet qui garantit les rentes jusqu’en 2030 a été très clairement approuvé par les délégués du PDC suisse à Bâle par 240 voix contre 5 (et 4 abstentions). Celui-ci sera soumis au vote populaire le 24 septembre. « Ce projet contribue également à minimiser la pénalisation du mariage en matière d’AVS – un combat que le PDC mène depuis des années » a encore précisé le Conseiller aux Etats Konrad Graber (LU), qui a plaidé en faveur de la réforme Prévoyance vieillesse 2020 devant les délégués du PDC suisse.

Oui au contre-projet à l’initiative « Pour la sécurité alimentaire »

Les délégués ont également approuvé le contre-projet à l’initiative populaire « Pour la sécurité alimentaire ». L’initiative de l’Union suisse des paysans (USP) voulait ancrer dans la Constitution le principe de l’approvisionnement de la population suisse en denrées alimentaires indigènes. Lors de la session de printemps des Chambres fédérales, les deux Chambres du Parlement ont approuvé un contre-projet émanant du Conseil des Etats. Celui-ci concrétise l’article constitutionnel et laisse la liberté de choix aux consommateurs.

Les délégués du PDC suisse soutiennent ce contre-projet par 233 voix contre 4 (et 7 abstentions). Ce projet de modification constitutionnelle sera également soumis au vote le 24 septembre prochain. « En adoptant ce projet, nous renforçons les paysans de ce pays et diminuons la dépendance de l’étranger » a plaidé le Conseiller aux Etats Isidor Baumann (UR) appuyé par la Conseillère nationale Christine Bulliard-Marbach (FR) qui a ajouté que : « Le développement durable et la préservation des ressources sont essentiels pour notre pays ».

Oui à la Stratégie énergétique 2050

Le peuple suisse se prononcera le 21 mai sur la Stratégie énergétique 2050. Les délégués du PDC suisse ont en janvier déjà soutenu très clairement ce projet. Le PDC s’engage depuis de nombreux mois pour que ce projet d’importance capitale pour la politique énergétique de notre pays soit accepté en votation.

Table ronde sur le thème de la formation

Les délégués du PDC suisse ont également pu assister à une table ronde sur le thème de la formation intitulé « Formation : le meilleur investissement pour l’avenir ». Reto Wyss, directeur de l’instruction publique du canton de Lucerne, Margrit Stamm, directrice de l’institut « Swiss Education » et Rudolf Strahm, ancien surveillant des prix, ont pris part à ce débat, modéré par la Conseillère nationale Andrea Gmür-Schönenberger.

Le PDC suisse vous invite ainsi que votre famille à participer au grand congrès estival qui aura lieu le 26 août à Genève.

Vous trouverez ici le discours complet de Gerhard Pfister.

Auteur

PDC suisse

Text Secrétariat général

E-Mail

Adresse

Hirschengraben 9
Postfach
3001 Bern