05.04.2017 / Communiqués / Environnement et énergie / Stratégie énergétique, Stratégie énergétique 2050

Les faits alternatifs réfutables mis en avant par les adversaires de la transition énergétique

L'économie suisse a besoin d'un approvisionnement énergétique sûr. Avec la stratégie énergétique, la politique soutient l’économie en proposant des conditions-cadres fiables pour le futur énergétique de la Suisse. Demain, les adversaires de la stratégie énergétique seront devant les médias et présenteront leurs faits alternatifs en matière de politique énergétique suisse. Des faits incohérents et réfutés à plusieurs reprises.

Fait alternatif : La stratégie énergétique conduit à une augmentation de l’énergie importée

Check

En réalité : Avec la stratégie énergétique, l'énergie hydraulique suisse sera renforcée et les investissements se feront dans les énergies renouvelables indigènes. Cela rend la Suisse indépendante de l’étranger sur le long terme et renforce les entreprises énergétiques nationales. Nos lacs d’accumulation sont les batteries du futur de la Suisse et des marchés limitrophes de l’énergie. Sans la stratégie énergétique, l’énergie hydraulique sera négligée et il ne sera pas possible de remplacer par une production indigène les centrales nucléaires qui arrivent en bout de course. En outre, la stratégie énergétique renforce les cantons avec le Programme Bâtiments et encourage l’efficacité énergétique. Nous consommerons ainsi moins de mazout et d’essence et nous gaspillerons moins d’électricité. Les adversaires, qui mettent en garde contre le danger de l’augmentation des importations d’énergie de l’étranger, sont contre la production indigène d’énergies et contre l’amélioration de l’efficacité énergétique. En réalité c’est exactement l’inverse qui se passe : le refus de la stratégie énergétique conduirait à plus d’importation. La stratégie énergétique garantit la sécurité des investissements, nous rend indépendants et réduit l’importation d’énergies.

Fait alternatif : La stratégie énergétique affaiblit la sécurité de l’approvisionnement

Check

En réalité : Aujourd'hui, l’approvisionnement énergétique de la Suisse dépend à 75 pourcent de l’étranger. Nous envoyons chaque année en moyenne 10 milliards de francs – entre autres – dans le monde arabe et vers la Russie pour l’achat de pétrole, de gaz ou d’uranium. Notre approvisionnement énergétique dépend ainsi de pays souvent instables politiquement. Nous n’avons aucune influence sur les prix et il n’y a aucune garantie d’approvisionnement. Sans omettre que les centrales nucléaires suisses sont régulièrement débranchées du réseau et représentent donc des fournisseurs d’énergies peu fiables. Avec la stratégie énergétique une grande partie de cette énergie sera économisée grâce à l’utilisation accrue d’énergies indigènes (comme par ex. le bois) et la sécurité de l’approvisionnement sera durablement renforcée. Quant aux adversaires, ils ne proposent rien de valable pour garantir l’approvisionnement énergétique de la population suisse et de l’économie !

 

Fait alternatif : Avec la stratégie énergétique les subventions seront infinies

Check

En réalité : La stratégie énergétique limite temporairement les subventions pour les énergies renouvelables (RPC jusqu’en 2022 et contributions d’investissement jusqu’en 2031). En cas de OUI du peuple à la stratégie énergétique, la clause dite de limitation dans le temps (sunset clause) sera inscrite dans la loi. Un non à la stratégie énergétique maintiendrait le statu quo et les subventionnements illimités dans le temps. Les adversaires critiquent les subventions tout en combattant leur limitation dans le temps !

 

Fait alternatif : La stratégie énergétique va contre les intérêts des paysans et de l’industrie 

Check

En réalité : La stratégie énergétique est une chance pour l’agriculture et l’industrie. C’est pourquoi, l’Union suisse des paysans, l’Union suisse des arts et métiers ainsi que l’Association suisse pour l’aménagement des eaux soutiennent la stratégie énergétique. En effet, c’est grâce à elle que l’argent sera investi en Suisse et non à l’étranger.

La Stratégie énergétique est l’unique réponse adéquate aux défis actuels en matière de politique énergétique. Le 21 avril 2017, le Comité « Stratégie énergétique OUI » présentera ses arguments aux médias.

Contact

Auteur

PDC suisse

Text Secrétariat général

E-Mail

Adresse

Hirschengraben 9
Postfach
3001 Bern