08.03.2017 / Articles / Santé / AVS, 70 francs, femmes

Les 70 francs d’AVS supplémentaires profitent aussi aux femmes

Avec 70 francs d’AVS en plus par mois, les femmes s’en tirent à meilleur compte et profitent ainsi des millionnaires. Et non le contraire, comme le démontre l’exemple suivant.

L’abolition de la déduction de coordination serait favorable aux femmes.  « Pas de coup de pouce supplémentaire dans l’AVS pour les millionnaires sur le dos des femmes », murmure-t-on du côté des libéraux-radicaux. Les faits démontrent le contraire, comme le prouve l’exemple suivant d’une femme de plus de 40 ans avec un revenu annuel de 40'000 francs. Les charges salariales (AVS et LPP) qui pèsent aujourd’hui sur les employeurs et les employés et se montent à 5659 francs par année. Avec le modèle UDC/PLR elles grimperont à 8760 francs. C’est-à-dire, 3’101 francs de plus qu’aujourd’hui. Avec le modèle du Conseil des Etats, l’excédent atteint 1661 francs. Les millionnaires payent aussi 0,3 pourcent de cotisations AVS en plus. Avec le modèle UDC/PLR les personnes jouissant d’une bonne situation ne paieront rien. Le PLR et l’UDC veulent que toute la réforme soit financée par les employés touchant un bas salaire. Ces derniers auraient ainsi encore moins d’argent dans le porte-monnaie, tandis que les millionnaires seraient épargnés. Il faut également tenir compte que beaucoup de femmes n’ont pas de deuxième pilier et pourraient donc profiter d’une augmentation de 70 francs de l’AVS, contrairement au modèle du Conseil national avec lequel elles rentreraient les mains vides.

Conclusion : avec 70 francs d’AVS en plus par mois, les femmes s’en tirent à meilleur compte et profitent ainsi des millionnaires. Et pas le contraire.