06.03.2017 Articles Le PDC JDC, Genève, Jeunesse, Démocratie chrétienne

Une année à la tête des JDC Genève

Depuis le 1er janvier 2016, j’ai l’honneur de présider le groupement des Jeunes PDC Genève. Après bientôt une année de « mandat », l’heure est venue d’en faire un premier bilan et d’esquisser les grandes lignes et projets futurs des JDC pour la nouvelle année.

Le PDC Genève peut être fier de ses plus jeunes militants. Leur association compte aujourd’hui une trentaine de membres avec 12 élus dans des Conseils municipaux à travers tout le canton. Issus de tous milieux et origines confondus, ils représentent au mieux la jeunesse genevoise et sont au plus près de ses préoccupations. Le succès électoral de nos membres ne se limite pas au niveau communal, mais est même encore plus impressionnant au niveau cantonal, en témoignent les dernières élections fédérales d’octobre 2015, où la liste JDC a obtenu 1,3% des voix. Ce score, loin d’être anecdotique, place les JDC devant toutes les autres jeunesses de partis genevois, devant toutes les autres listes secondaires et même devant des formations telles que le PBD ou le PEV

Poursuivre nos objectifs

Forts de ce succès qui fait de nous la première force « jeune » en termes électoraux, il convient désormais d’occuper l’espace politique conquis et de poursuivre notre engagement. Parmi mes objectifs de présidence, il y avait le souhait de voir les jeunes PDC militer activement lors de chaque votation populaire pour être constamment visibles de la population et que celle-ci nous reconnaisse comme la véritable force de proposition que nous désirons être. Ainsi, la prise de position lors des scrutins est devenue une étape obligatoire pour chacun d’entre eux, ce qui offre la possibilité de réaliser d’intéressants débats au sein de la jeunesse et montrer que celle-ci, loin des clichés qui lui collent à la peau, s’investit et lutte pour faire entendre sa voix.

Le groupement étant désormais très visible lors des campagnes, il était aussi de ma volonté et de celle du comité qui m’entoure, de maintenir un haut taux d’activité de notre groupe même hors échéances électorales et de le faire participer à d’autres projets, parfois moins politiques. C’est pourquoi plusieurs initiatives ont été lancées dont certaines ont abouti, comme par l’exemple la composition d’une équipe de bénévoles JDC pour participer aux Samedis de Partage qui visent à récolter des aliments pour les plus démunis. D’autres idées n’ont malheureusement pas pu être menées à terme cette année, mais le seront certainement pour l’année prochaine, comme la mise sur pied d’une équipe JDC pour la Course de l’Escalade.

Sensibilisation dès le plus jeune âge

Néanmoins, le but premier de notre association est de promouvoir l’engagement politique chez les jeunes et de les sensibiliser aux idéaux de la démocratie-chrétienne. Pour être toujours plus visibles de cette partie de la population, nous avons pour but d’accroître notre présence dans les médias et les réseaux sociaux, utilisant ces derniers tant pour communiquer avec notre membre, que pour médiatiser nos actions ou encore simplement avancer nos arguments durant les campagnes. De plus, convaincus que rien ne vaut un véritable contact physique et une vraie conversation, nous tentons, inlassablement, de multiplier les échanges et les points de contacts avec les jeunes au moyen de débats, présentations, séances ouvertes ou simples rencontres dans le cadre de journées d’informations. Sur la même thématique, nous nous battons pour un véritable plan d’incitation à l’engagement citoyen qui doit obligatoirement passer par une sensibilisation dès le plus jeune âge. Ainsi, nous nous battons pour de meilleurs cours d’éducation citoyenne dans les établissements scolaires, cours incontournables, selon nous, pour diminuer le taux d’abstention de nos contemporains. Concrètement, cette lutte contre l’abstentionnisme trouve aussi un écho au sein de la politique communale où des idées aboutissant à des motions portées par nos conseillers municipaux JDC/PDC sont débattues et bien des fois approuvées, tel le projet Easyvote qui a pu être lancé dans quelques communes, bien souvent à l’initiative de nos membres.

Les JDC ont donc des ressources, des idées, beaucoup de motivation et désormais un poids politique indéniable. C’est justement ce poids politique, qu’en tant que président, je souhaiterais voir reconnu et renforcé. Notre groupement peut directement influencer certains pans de la politique communale de par l’implication de ses représentants et prendre part activement aux débats cantonaux de par son réseau. Plébiscités lors des élections fédérales en 2015, cette gratifiante reconnaissance pour les énormes efforts accomplis par le comité précédent doit aujourd’hui déboucher sur une prise de conscience de notre parti du potentiel qui réside dans ses plus jeunes membres. Il est donc de mon souhait de mettre en place des meilleures synergies entre les JDC et le reste de la structure PDC. Je militerai en faveur d’une meilleure coordination et collaboration entre les différents niveaux de notre famille démocrate-chrétienne, dépassant ainsi la simple aide occasionnelle en temps de campagne à l’établissement d’une véritable stratégie et une participation accrue à la prise de décisions. Il est cependant juste de rappeler que bien des mesures allant dans le sens de nos objectifs ont été prises ces dernières années. Les JDC ont toujours été écoutés et soutenus quand il le fallait et, à ce titre-là, il est important de remercier les différentes présidences et leurs équipes pour leur soutien, écoute et encouragement.

Renouvellement du Grand Conseil et du Conseil d’Etat

Les deux prochaines années seront très importantes pour la politique genevoise avec, en 2018, le renouvellement du Grand Conseil et celui du Conseil d’Etat. Comptant parmi leurs rangs une députée suppléante en la personne de Delphine Bachmann, les JDC nourrissent de grandes ambitions pour cette échéance primordiale, ambitionnant ainsi de placer un des leurs parmi la députation qui, nous en sommes certains, va s’agrandir !

Finalement, il ne faut pas oublier qu’avant d’être une organisation politique, les JDC sont avant tout un groupe d’amis qui partagent des valeurs communes et qui acceptent de donner bénévolement de leur temps pour défendre des causes qui leur tiennent à cœur. En tant que président, je ne pouvais donc oublier de saluer les autres éléments de mon comité que sont Bénédicte Marmy, Nathalie Von Gunten-Dal Busco, Nicolas Fournier et Vincent Gillet, ainsi que tous les membres qui m’ont accordé leur confiance et qui contribuent à cette belle aventure.

Vive la jeunesse, vive les JDC et vive le PDC !