22.02.2017 Articles Formation et recherche Startup, Esprit d'entreprise, formation, Hub

La Suisse doit devenir un pays de start-ups

En comparaison internationale, les start-ups suisses sont à la traîne. La Suisse recèle de nombreux jeunes talents, mais il lui manque cruellement une approche économique de gestion des talents. Afin que ceux-ci ne restent pas sous-exploités, les JDC exigent la suppression des obstacles administratifs, un accès facilité au financement et un engagement politique plus grand en faveur des start-ups suisses.

À Berlin ou à Londres fleurissent quotidiennement de nouvelles start-ups. En Suisse, la création de telles entreprises est manifestement plus difficile. Les réglementations étatiques sont des freins à la prise de risque, et ce de manière bien plus fortes que dans d’autres pays. Le soutien politique et les conditions-cadres réglementaires doivent urgemment être améliorés. À ce titre, les Jeunes PDC suisse ont déposé plusieurs demandes dans les quatre thématiques suivantes :  

  • Financement : Les start-ups doivent avoir un accès facilité aux financements et se heurter à un minimum d’obstacles. Les Jeunes PDC veulent une imposition minimale des bénéfices des start-ups et rendre possible l’introduction en bourse des petites entreprises et start-ups.
  • L’Etat comme partenaire commercial : Les procédures auprès de la Confédération et des cantons sont aujourd’hui compliquées et fastidieuses. Celles-ci doivent être simplifiées et il doit être possible de fonder une start-up dans un délai d’une semaine. Les coûts pour la création d’une société doivent être réduits au minimum et la pratique fiscale doit, dans la mesure du possible, ménager les liquidités.
  • Réseau international : Nos start-ups doivent pouvoir créer des réseaux au niveau international. Un écosystème entrepreneurial (Hub) structuré doit être mis en place pour accélérer le développement des start-ups. La Suisse doit s’engager avec ses partenaires pour la suppression des barrières non-tarifaires ainsi que pour la mise en place d’un cadre qui protégera efficacement les droits de la propriété intellectuelle.
  • Les start-ups dans le système de formation : L’esprit d’entreprise ainsi que la création de start-ups doivent être activement encouragés dans le domaine de la formation. Les sujets économiques dispensés dans les écoles ainsi que toute la carrière académique doivent être tournés sur la pratique. Le document sur les start-ups a été adopté lors de l’assemblée des délégués des jeunes PDC. Afin de pouvoir promouvoir l’esprit d’entreprise, de meilleures conditions-cadres sont nécessaires. Les Jeunes PDC veulent que la Suisse, en tant que pays innovant dans le domaine des start-ups, rattrape son retard et devienne un pays de start-ups. 

La prise de position (en allemand uniquement) a été adoptée lors de l'assemblée des délégués des Jeunes PDC suisse. Afin de pouvoir promouvoir l’esprit d’entreprise, des conditions-cadres sont nécessaires. Les Jeunes PDC veulent que la Suisse, en tant que pays innovant dans le domaine des start-ups, rattrape son retard et devienne un pays de start-ups.