17.11.2016 Articles Politique des institutions et droit in puncto, PS, Lutte des classes, Capitalisme, Etats-Unis, Démocratie chrétienne

in puncto… la lutte des classes

Le président du PS a annoncé à la suite des élections américaines que la lutte des classes est de retour en Suisse. Droit de cogestion prescrit par la loi dans l'entreprise, participation aux bénéfices des collaborateurs (mais bien entendu pas de participation aux pertes), interventionnisme étatique, toutes les idées des années 70 et 80 du siècle dernier, qui n'avaient déjà pas fonctionné à l'époque.

Les critiques au sein même du parti ne se sont pas fait attendre. Les sociaux-démocrates modérés veulent bannir ces propositions de l'histoire. Et, ils ont raison. Mais, on ne sait pas encore s'ils obtiendront gain de cause au PS. Voici la justification du président du PS : « Les Etats-Unis ont montré que le capitalisme encourage ce populiste et qu'il faut regagner la classe des travailleurs ».

Il est osé de tirer des conséquences de l'élection de Trump pour la Suisse. La Suisse n'est pas une société de classes. L'avenir nous dira si la rhétorique marxiste est le bon moyen pour le PS de gagner des électeurs. Le PS ignore que l'économie sociale de marché qui existe en Suisse a encouragé la stabilité de la société. Les Etats-Unis sont un pays déchiré, mais pas la Suisse. Le virage radical à gauche pourrait aussi détourner les électrices et électeurs modérés du PS pour lesquels l'économie sociale de marché est importante. Celui qui veut une lutte des classes en Suisse, détruit l'économie sociale de marché. Christian Levrat serait ainsi précisément coresponsable de la situation Outre-Atlantique en Suisse quand cette polarisation divisera la société. Le conseiller national Stephan Müller-Altermatt a twitté : « Les Etats-Unis manquent de démocratie chrétienne ». Il a raison. En effet, seul un centre fort garantit ce qui est attaqué par la droite et par la gauche : l'économie sociale de marché qui a pour objectif le bien-être de tous au lieu de mettre en péril la paix sociale.