23.09.2016 Articles Assurances sociales AVSplus, Prévoyance veillesse

Non à l’initiative AVSplus

L’Union syndicale suisse veut augmenter toutes les rentes AVS de dix pour cent au moyen de l’initiative populaire « AVSplus : pour une AVS forte ». Le but est de contrer l’érosion du taux de remplacement AVS et de répondre à la pression sur les rentes de la prévoyance professionnelle.

Le déficit de l’AVS croît depuis 2014. L’actualisation des perspectives financières par la Confédération – si aucune mesure n’est prise – révèle un manque à gagner de 7,5 milliards d’ici 2030 et de tout juste 11 milliards de francs en 2035. La proposition chimérique de l’Union syndicale suisse obligerait à trouver chaque année 5,5 milliards de francs supplémentaires et creuserait ainsi encore plus le gouffre financier.

Une charge supplémentaire sur le dos des générations futures

Selon les initiants, l’augmentation des rentes devrait être financée par une augmentation des cotisations salariales. Vu que ce sont les employés actuels qui paient les rentes, ce serait à la population active de porter la charge des cotisations élevées. Actuellement, plus de jeunes familles que de rentiers sont victimes de pauvreté. La réforme « Prévoyance vieillesse 2020 » lancée par le Conseil fédéral, doit être activement poursuivie. Cette réforme propose une solution globale pour les 1er et 2ème piliers de notre système de prévoyance vieillesse. Le but doit être la garantie des rentes actuelles dans les deux piliers. L’initiative AVSplus se situe à contre-courant de la réalité et doit être clairement rejetée.