21.09.2016 Articles Sécurité loi sur le renseignement, Securité, Liberté

Oui à la loi sur le renseignement (LRens)

Au cours des dernières semaines et mois, nous étions submergés presque quotidiennement par des nouvelles concernant des attentats terroristes. Les auteurs de ces attentats ne reculent devant rien, et ont accès à des moyens de plus en plus extrêmes pour déclencher la peur, blesser ou tuer.

Souvent ils sont peu ou pas du tout dans le collimateur des services de renseignement, et représentent ainsi un nouveau danger. Les moyens actuellement en vigueur ne suffisent plus pour garantir une sécurité adéquate sur le territoire suisse. Grâce à la nouvelle LRens, le Service de renseignement disposera d’un champ d’action plus vaste et agira sur un pied d’égalité avec les auteurs d’attaques.

Pas de surveillance arbitraire des personnes

Les opposants à la LRens sont persuadés que les nouvelles prérogatives et les instruments prévus dans la nouvelle loi sur le renseignement sont des atteintes massives aux droits fondamentaux. Pourtant, la LRens précise clairement que les droits et la liberté individuels des citoyens sont préservés. Le Service de renseignement n’est pas un service de police et n’agit que lorsque la sécurité des citoyens est en danger. La nouvelle loi garantit cela au moyen de prescriptions claires et d’une procédure d’autorisation à plusieurs niveaux. Notre pays par le Service de renseignement de la Confédération a besoin de cette loi. C’est la seule manière de garantir la sécurité intérieure de la Suisse et de ses habitants. Dites oui à la loi sur le renseignement qui sera soumise au peuple le 25 septembre 2016.