12.09.2016 Articles Assurances sociales AVSplus, Prévoyance veillesse, Cotisations

Non à l’augmentation forfaitaire des rentes sur le dos des jeunes

L’initiative « AVSplus » des syndicats promet une augmentation forfaitaire des rentes de 10 %. Ceci est irresponsable. Notre système de prévoyance vieillesse est déjà affaiblie et les milliards de francs qui manqueront seront directement payer par les jeunes générations. Le risque est grand de torpiller le contrat intergénérationnel et de mettre en danger l’AVS au lieu de la garantir.

La prévoyance vieillesse doit faire face au défi démographique. De moins en moins de jeunes actifs doivent financer un nombre croissant de rentes. L’AVS est déjà tombée dans les chiffres rouges en 2014. Si aucune mesure n’est prise, il manquera chaque année 7,5 milliards de francs d’ici 2030. Avec l’acception de l’initiative, 5,5 milliards de francs s’ajouteront à cette somme.  Seule la réforme Prévoyances vieillesse 2020 est en mesure de garantir les rentes et certainement pas une augmentation forfaitaire.

Les jeunes ne doivent pas être pénalisés

L’initiative veut augmenter l’AVS de tous les rentiers qu’ils soient aisés ou non. Cette répartition selon le principe de l’arrosoir est erronée et chère. Pour les initiants, le financement doit être assuré par les cotisations des employés et des employeurs. Nous ne pouvons accepter que ces milliards soient simplement mis au crédit des générations futures ! Ce n’est pas équitable et manque totalement de vision à long terme.

Toutes ces raisons justifient un NON catégorique à AVSplus le 25 septembre 2016.