15.06.2016 Communiqués Service public & transports fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération FORTA

Une solution globale pour le financement de la route

Suite à l’adoption en mars dernier par le Conseil des Etats du Fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA), le Conseil national a traité aujourd’hui cette thématique essentielle pour l’avenir de la mobilité. Le PDC se réjouit que par l’intermédiaire de FORTA, le financement de la route bénéficie des mêmes conditions justes et durables que celles prévues pour le rail. FORTA permettra d’apporter des solutions aux goulets d’étranglement et aux faiblesses structurelles du réseau routier.

Après qu’une alliance contre-nature entre la gauche et la droite ait entraîné début mai le rejet de du Fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA) dans la commission des transports du Conseil national, le pronostic était défavorable en vue du débat d’aujourd’hui. Avec l’entrée en matière décidée à l’unanimité par le Conseil national, FORTA est à nouveau sur la bonne voie et la création d’un fonds permanent est garantie pour le financement de la route.

Avec FORTA, la route bénéficiera d’une solution de financement durable qui sera ancrée dans la Constitution, de manière analogue au Fonds pour le financement et l’aménagement de l'infrastructure ferroviaire (FAIF). FORTA doit permettre d’achever la construction du réseau des routes nationales, de supprimer les goulets d’étranglement et de concrétiser les projets d’agglomération. Sans FORTA, il aurait fallu compter avec des insuffisances de financement et des surcharges du réseau de transport, en raison des coûts en hausse, des revenus en baisse et de l’augmentation de la population.

Le PDC soutient un fonds équilibré

Conscient de cette problématique et de l’importance d’une solution durable dès le début, le PDC s’est déjà exprimé et engagé à de nombreuses reprises en faveur de FORTA et contre l’initiative vache à lait. Après la décision de l’alliance contre-nature, le PDC a su s’imposer avec succès entre les pôles politiques pour parvenir à une solution de compromis.

Le groupe PDC s’est engagé pour une solution équilibrée, incluant l’intégration de 400 km de routes cantonales dans le réseau des routes nationales et un financement ne nécessitant pas de mesures d’économie. Une augmentation modérée du prix de l’essence et la poursuite des projets d’agglomération étaient également des éléments clés de ce débat.

Le PDC se réjouit qu’une solution cohérente ait enfin été trouvée pour le financement aussi bien du rail que de celui de la route, solution qui prenne en compte équitablement les différents modes de transport.  Cette avancée permet enfin de mettre un terme à la guerre des tranchées entre la route et le rail. 

Contact

Auteur

PDC suisse

Text Secrétariat général

E-Mail

Adresse

Hirschengraben 9
Postfach
3001 Bern