19.04.2016 Articles Le PDC Election, familles

Ouvrir un nouveau chapitre

Pas facile de dire « au revoir » à son parti après 10 années captivantes, intenses, et passionnantes passées à sa tête en tant que président.

Les rencontres quotidiennes avec notre base et toutes celles et ceux qui s’engagent chaque jour pour notre parti ont été un enrichissement sans équivalent. Quoi qu’il en soit, le moment est venu d’écrire un nouveau chapitre. Je souhaite plein succès à mon successeur dans cette fonction qualifiée par quelqu’un comme étant la plus belle après celle de pape. Je remercie particulièrement chaleureusement nos 100 000 membres et sympathisants qui donnent un visage à notre parti.

Le PDC est au centre de l’échiquier politique, légèrement à droite du Centre. C’est la bonne posture pour défendre la Suisse, les familles, la classe moyenne et les PME. En faisant aboutir deux initiatives, nous avons remis le thème de la famille à l’agenda politique. Même si la déception d’avoir perdu le 28 février dernier est encore grande, nous pouvons être fiers d’avoir convaincu la majorité des cantons du bien-fondé de notre projet de supprimer la pénalisation du mariage. De plus avec 49,2 % des suffrages exprimés, nous avons multipliés par quatre notre pourcentage électoral. Ce succès a été possible grâce à votre engagement. De tout cœur, merci. Et soyez certains que le PDC continuera à s’engager pour la suppression de la pénalisation du mariage et pour toutes les familles de ce pays.

L’assemblée des délégués du 23 avril à Winterthur élira mon successeur. Je me réjouis d’ors et déjà de vous retrouver à cette occasion !