03.03.2016 Articles Formation et recherche langues nationales

Promouvoir les langues nationales durant l’apprentissage

Les compétences linguistiques acquises durant l’apprentissage seront dorénavant inscrites sur le certificat fédéral de capacité. Le Conseil national a adopté le postulat que j’ai déposé dans ce sens. L’intervention en question a d’ailleurs été élaborée en collaboration avec les JDC du Canton de Fribourg.

A l’ouverture de la session de printemps 2016, le Conseil national a adopté mon postulat en faveur d’une inscription des compétences linguistiques sur le certificat fédéral de capacité par 115 voix contre 75 et 2 abstentions. A présent, le Conseil fédéral analysera comment mieux faire état des compétences linguistiques relatives à une langue nationale acquises durant la formation.

Reconnaissance des prestations bénévoles

Récemment, quelques progrès ont été faits dans le domaine de la formation professionnelle initiale, mais l’acquisition d’une langue additionnelle se révèle toujours plus compliquée que dans le contexte de la formation gymnasiale. De nos jours, les gymnasiens ont davantage d’incitations et d’opportunités en vue d’apprendre une langue étrangère – par exemple par le biais de cours ou d’échanges linguistiques. Dans le contexte de la formation professionnelle en revanche, ce n’est que dans certains cas précis que les compétences linguistiques sont mentionnées sur les diplômes. La reconnaissance de leurs prestations bénévoles par les diplômes peut motiver davantage les apprentis à profiter de leur formation pour apprendre ou approfondir une langue étrangère.

Une intervention élaborée avec les JDC

En tant que citoyenne d’un canton bilingue, la communication entre les différentes régions du pays me tient particulièrement à cœur. Je suis convaincue que les connaissances linguistiques contribuent à la cohésion nationale. Mais une autre raison m’incite à me réjouir tout particulièrement de la décision du Conseil national : il s’agit en effet d’un postulat que j’ai élaboré en collaboration avec les JDC du Canton de Fribourg. C’est à l’occasion d’une retraite dans un alpage fribourgeois durant l’été 2014 que nous avons fignolé les détails de cette intervention. L’idée d’encourager davantage l’acquisition des langues durant la formation professionnelle est donc issue de la jeune génération, à qui cette intervention doit d’ailleurs profiter.