03.12.2015 Articles Sécurité Terrorisme, djihadisme

Le terrorisme n’est pas une religion

A l’heure où le terrorisme frappe notre monde, la question de la place de la religion dans la société est source de confusion. Certains considèrent la religion comme la cause du mal et prônent une laïcité absolue, annihilant Dieu. Je pense au contraire qu’il est temps de réaffirmer nos valeurs et combattre les vraies racines du terrorisme, qui n’est pas une religion.

Rappelez-vous de Paris, ville éternelle, ville de culture, ville de lumière atteinte en plein cœur par ce qui se passe au quotidien en Syrie ou en Irak. Paris, c’est la France, mais c’est à 3 heures de train de Lausanne, Genève, Berne ou Porrentruy. Paris c’est notre culture. Alors oui, la France est attaquée et il est normal que nous partagions sa tristesse immense, son désarroi.

La laïcité érigée en principe absolu

Beaucoup voient dans la religion les racines du mal et prêchent l’abandon, la suppression du fait religieux, la laïcité érigée en principe absolu, un monde où Dieu est absent, caché, relégué aux oubliettes ou aux sous-sols de la cité – de  manière plus anecdotique, mais tout aussi dénuée de sens, que l’interdiction d’une crèche à Neuchâtel ou l’abandon des émissions religieuses à la RTS.

Certains prêchent la laïcité avec le même élan que les salafistes recrutent leurs derniers fanatiques. Ces deux démarches sont fausses. Le terrorisme n’est pas une religion ; il est un mal que nous devons combattre en s’attaquant à ses racines.

La réaffirmation de nos valeurs

Le PDC porte l’étiquette de chrétien. En permanence, nous devons l’expliquer, la justifier. Nous n’avons pas à rougir de notre C et surtout pas dans le nouveau contexte géopolitique. Au contraire, il est grand temps de réaffirmer nos valeurs, car ce sont les valeurs de la Suisse, les valeurs de l’Europe.

La civilisation judéo-chrétienne est notre civilisation. Elle porte une responsabilité historique, car elle est le fondement des lumières, de la démocratie et des droits de l’Homme. Ne l’oublions jamais. Ne détruisons pas ce qui donne un sens à la vie humaine. Perdre nos valeurs c’est créer le vide, le vacuum, ce ferment du fanatisme.

Les mesures du PDC contre le djihadisme

Le PDC prend très au sérieux les questions de sécurité. L’an dernier déjà, nous avions présenté un paquet de mesures contre le djihadisme. J’invite instamment le Conseil fédéral à déterrer nos exigences et à les faire siennes. Il y a urgence car Paris n’est qu’à quelques centaines de kilomètres et même si la Suisse n’est pas la France, nous faisons partie du monde occidental que les fanatiques se sont promis de détruire par tous les moyens.
 

Cet article reprend en substance le discours de Christophe Darbellay prononcé lors de l’Assemblée des délégués du PDC suisse à Fribourg le 28 novembre 2015.