03.12.2015 Articles Sécurité Initiative sur le renvoi

Cette initiative est contraire à l’esprit suisse !

L’initiative sur le renvoi lancée par l’UDC a été adoptée en 2010. Le texte de l’initiative chargeait le Parlement d’élaborer, dans un délai de 5 ans, une loi d’application visant une réglementation plus stricte du renvoi des criminels étrangers.

Avant l’expiration du délai, l’UDC a commencé la récolte des signatures pour l’initiative de mise en œuvre, finalement déposée en 2012. Les initiants étaient persuadés que le Parlement n’appliquerait pas mot pour mot l’initiative sur le renvoi et ne respecterait pas le délai fixé. Une crainte parfaitement injustifiée, puisque le Parlement a mis en œuvre l’initiative et que la loi entrera en vigueur en 2016.

La loi applique la volonté populaire 

Cette initiative est contraire à l’esprit suisse ! L’initiative de mise en œuvre ignore le travail du Parlement, élu par le peuple, et n’est rien de plus que de l’acharnement. Elle ne vise pas une mise en œuvre l’initiative sur le renvoi, mais bien plus un nouveau durcissement. La loi votée par le Parlement est dure, mais équitable, et applique la volonté populaire. Les étrangers criminels seront à l’avenir expulsés plus rapidement. Mais cela doit se faire dans le respect de l’Etat de droit et du principe de proportionnalité. 

Le PDC soutient la mise en œuvre sur le plan légal, dans le délai imparti, de la volonté populaire, ce qui a déjà été le cas avec l’application de l’initiative sur le renvoi. Le comité du parti recommande donc un rejet clair de l’initiative de mise en œuvre de l’UDC. 

Une seule véritable initiative de mise en œuvre ! 

Pour terminer, j’aimerais encore noter que le 28 février nous voterons sur une seule véritable initiative de mise en œuvre : celle pour l’égalité fiscale du mariage. Nous avons ici la possibilité de faire enfin appliquer ce que le Tribunal fédéral a jugé inconstitutionnel il y a plus de 30 ans. L’acharnement que constitue l’initiative de mise en œuvre de l’UDC doit être en revanche rejeté.