29.07.2015 Articles Sécurité Sicherheit, Gewalt

La sécurité commence chez soi˙!

Tout le monde doit se sentir en sécurité. Cela vaut tout particulièrement pour les lieux où l’on se sent généralement le plus en sécurité, notamment chez soi auprès de sa famille. Ce n’est pas toujours le cas. La violence dans le cadre familial peut gravement menacer cette sécurité domestique. Pour le PDC, il y a des mesures à prendre. De nos jours, c’est encore trop souvent le coupable qui est au centre des préoccupations. Il faut changer de mentalité : la politique doit davantage orienter son action vers les victimes. L’attention doit se porter sur les victimes de violences, en priorité les enfants et les personnes âgées.

Les sept exigences primordiales du PDC suisse :

  1. Pas de maltraitance des enfants !
    Nous voulons que la maltraitance d’enfants soit détectée le plus tôt possible et empêchée grâce à une obligation de dénoncer harmonisée à l’échelon national, la formation de professionnels à reconnaître la maltraitance des enfants, ainsi que la reconnaissance par l’Etat d’une formation pour les prestataires de conseils destinés aux pères est aux mères.
  2. Optimiser l’Autorité de protection de l’enfant et de l’adulte (APEA) !
    Nous demandons une évaluation régulière du travail de l’APEA, ainsi que la mise en place d’un service de permanence en dehors des horaires de bureau, afin de traiter les cas d’urgence.
  3. Mieux encadrer les victimes de violence domestique !
    Nous exigeons que les victimes de violence domestique soient mieux encadrées et qu’elles soient notamment à nouveau entendues avant le classement de la procédure pénale.
  4. Ne laisser aucune chance aux récidivistes !
    Nous voulons qu’une suspension de la procédure dans le cadre de violence domestique ne soit possible que dans le cas d’une première dénonciation.
  5. Prendre des mesures ; qu’il y ait condamnation ou non !
    Nous exigeons qu’une procédure en raison de violences domestiques ne puisse être suspendue qu’à condition qu’il soit ordonné des mesures de prévention de la violence – même si aucune condamnation n’est prononcée.
  6. Pas de maltraitance des personnes âgées !
    Nous demandons que le tabou soit levé sur la maltraitance des personnes âgées, par le biais d’une campagne d’information et de prévention et qu’une position ferme soit adoptée face à ce problème. Dans ce sens, nous demandons la création d’un centre d’accueil national pour les personnes concernées, ainsi qu’une obligation de dénoncer harmonisée à l’échelon national.
  7. La violence sexuelle n’est pas une question de sexe !
    Nous exigeons un élargissement de la notion de viol aux deux sexes.

Contact

Auteur

PDC suisse

Text Secrétariat général

E-Mail

Adresse

Hirschengraben 9
Postfach
3001 Bern