18.06.2015 Communiqués Sécurité Armee

Une alliance contre nature s’oppose à une armée moderne

Le Conseil national a aujourd’hui contre toute attente rejeté le projet de réforme de l’armée lors du vote sur l’ensemble. Que la gauche veuille supprimer l’armée et s’oppose à cette réforme n’est pas une surprise. Mais que l’UDC se cramponne aux structures des années 90 et torpille ainsi le projet de développement de l’armée de son propre conseiller fédéral est complétement incompréhensible.

Contrairement aux partis situés à l’extrémité de l’échiquier politique, le PDC s’engage depuis longtemps pour une armée forte et à la pointe du progrès. « Jusqu’au vote sur l’ensemble, le projet était en bonne voie et correspondait aux exigences formulées par notre parti depuis de longues années » explique la conseillère nationale Ida Glanzmann. A plusieurs reprises, le PDC s’est engagé pour une armée à 100 000 hommes et un budget annuel de 5 milliards de francs, enveloppe budgétaire déjà mainte fois confirmée par le Parlement. Le PDC continuera à maintenir sa position dans ce sens. Il est incompréhensible pour le PDC que certains milieux veuillent une nouvelle fois ébranler ces décisions fondamentales.

« Le DEVA est mûrement réfléchi. C’est pourquoi le PDC s’engage pour que la réorganisation de l’armée soit mise en œuvre le plus rapidement possible. C’est le seul moyen pour que nous puissions continuer à compter sur une armée bien équipée et bien formée » explique la conseillère nationale Ida Glanzmann. Nous continuerons à nous investir de toutes nos forces en faveur du développement de l’armée. Et maintenant d’autant plus ! 

Contact

Auteur

PDC suisse

Text Secrétariat général

E-Mail

Adresse

Hirschengraben 9
Postfach
3001 Bern