18.06.2015 Articles Économie durable PME, économie, Entreprises

Au Forum PME, le chocolat est aussi un sujet politique

La Suisse est un pays innovant. Nombre d’entreprises accordent de la valeur à la swissness et tablent sur une production en Suisse. Il en va de même pour Mondelez International, l’entreprise qui fabrique le Toblerone. Mais même pour cette entreprise, l’adaptation au franc fort est douloureuse. Le dialogue entre l’économie et la politique est donc plus essentiel que jamais. C’est ce que permet le Forum PME du PDC suisse.

Toblerone : un succès d’exportation qui représente la swissness dans le monde entier ! Ce n’est que très rarement que l’usine Toblerone à Bern-Brünnen peut être visitée. Cette exclusivité a été offerte mardi dernier par le Forum PME du PDC suisse à plus de 100 invités. Après la visite, la présentation de Daniel Meyer, CEO de Mondelez Suisse, a clairement montré que le chocolat est aussi un sujet politique. Malgré la bonne réputation du chocolat, le franc fort pose bien des soucis au fabricant du Toblerone. Une production plus coûteuse en Suisse et un prix plus élevé à l’étranger en sont les conséquences directes.

La politique monétaire de la Suisse a ensuite été le sujet de l’exposé de Monsieur Pierin Vincent, CEO du groupe Raiffeisen, selon lequel, la Suisse offre stabilité, qualité et sécurité. Pour l’économie, une politique monétaire sûre est indispensable. 

Durant la table ronde, Alois Gmür, conseiller national (SZ), Fabio Regazzi, conseiller national (TI), Urs Furrer, président de chocosuisse, et Pierin Vincenz ont fourni des informations de première main tirées de leurs entreprises et sur leur manière de gérer le franc fort. Le Forum PME est convaincu que la politique et l’économie sont dépendants l’un de l’autre. Mais il faut que toutes deux s’échangent des informations de première main, et surtout, elles doivent se rencontrer et se parler directement. 

 

Contact