18.03.2015 Articles Économie durable personnel

Un plafond pour les dépenses de la Confédération en matière de personnel

Les dépenses de la Confédération en matière de personnel ont fortement augmenté ces dernières années. En 2014, elles s’élevaient en effet à 5,37 milliards de francs. Comparé à 2008, les dépenses dans ce domaine ont augmenté de 18 %. Les dépenses en matière de conseil et de prestations de services externes ont même augmenté de 33 % sur la même période. Cette augmentation dépasse de loin le renchérissement et la croissance économique en Suisse. C’est pourquoi j’ai demandé dans ma motion qu’il soit mis un terme à la croissance vertigineuse des dépenses de la Confédération en matière de personnel.

Accroître l’efficience

Nombre d’entreprises tentent sans cesse d’accroître leur efficience. Il s’en suivra possiblement une augmentation du temps de travail hebdomadaire et des licenciements. A la confédération en revanche, les dépenses en personnel n’ont cessé d’augmenter. Pour l’année 2015 également, le budget alloué aux dépenses en personnel a été une fois de plus rehaussé, une hausse de 200 millions de francs. Sans compter que les entreprises subissent de plus en plus la concurrence de l’administration lorsqu’il s’agit d’embaucher une main-d’œuvre compétente. N’oublions pas qu’en 2013, un employé fédéral gagnait en moyenne 120 075 francs.

Ma motion : stopper l’augmentation des dépenses de personnel à la Confédération

Premièrement, il s’agit de geler jusqu’en 2019 les dépenses de personnel au montant de 2014. Et deuxièmement, afin que ces mesures d’économie n’incitent pas l’administration à recourir davantage à des tiers, le budget alloué aux consultations et prestations externes seraient également plafonnées au montant de 2014 (916,6 millions de francs).

Aujourd’hui, les perspectives financières de la Confédération se sont assombries. Pour la première fois depuis 2005, la Confédération est confrontée à des chiffres rouges. L’exercice s’est achevé par un déficit ; en effet, rien qu’au niveau de l’impôt fédéral direct, la Confédération a perçu 2,1 milliards de francs de moins que prévu. C’est pourquoi le Conseil fédéral a adapté le plan financier 2016-2018 et projette d’économiser 1,1 milliard de francs l’année prochaine, par le biais de diverses mesures. Il est d’ores et déjà prévu d’endiguer les dépenses en matière de conseil et de plafonner les dépenses en matière de personnel, mais au niveau de 2015. Ma proposition permettrait à la Confédération d’économiser près de 200 millions de francs de plus. Et ce, en ne demandant explicitement pas de réduction des effectifs, mais seulement de stopper la croissance excessive.