17.01.2015 News du groupe Le PDC place financière suisse, droit national, droit international, Votations, élections

Campagne électorale et de votation : le groupe parlementaire est prêt pour 2015

Le Groupe PDC-PEV a tenu les 16 et 17 janvier 2015 sa retraite annuelle à Flüeli-Ranft (Obwald). La Conseillère fédérale Doris Leuthard ainsi que la Chancelière de la Confédération Corina Casanova étaient également présentes. Cette retraite a permis au président du parti Christophe Darbellay et à la secrétaire générale du PDC Béatrice Wertli de présenter les principaux axes de la campagne de votation sur l’initiative sur la famille et de la campagne électorale 2015. Le Groupe a également mené une réflexion sur l’avenir de la place financière suisse. Il s’est entretenu à ce sujet avec le Secrétaire d’Etat aux questions financières internationales Jacques de Watteville.

Un groupe fort pour les élections et les votations

De concert avec Béatrice Wertli, responsable de la campagne électorale, Christophe Darbellay a présenté au groupe parlementaire les principaux axes de la campagne électorale. Pour Christophe Darbellay « il s’agit de se battre pour le modèle de réussite suisse et nous n’y parviendrons qu’en dépolarisant notre pays. Il nous faut des solutions plutôt que des querelles de clocher entre la gauche et la droite ». Le groupe veut atteindre son objectif, soit 14 % des voix, et croître modérément en termes de sièges dans les deux chambres, grâce à une campagne électorale mobilisante et un programme électoral attrayant, des sections cantonales fortes et des candidats bien préparés. La secrétaire générale Béatrice Wertli a présenté la campagne de votation pour l’initiative sur les familles « Pour des allocations pour enfant et des allocations de formation professionnelle exonérées de l’impôt ». Le groupe est convaincu que cette proposition est le bon moyen de soulager facilement et efficacement les familles. Le groupe participera activement et avec motivation à la campagne de votation et est convaincu que le PDC la gagnera grâce à une campagne menée avec de véritables arguments. La votation aura lieu le 8 mars 2015.

Rapport droit international / droit national

Le groupe s’est également penché sur le rapport entre droit international et droit national. Il s’est entretenu avec Heinrich Koller, ancien directeur de l’Office fédéral de la Justice. Le groupe est d’avis qu’accorder la priorité absolue au droit interne est excessif. Il ne fermera toutefois pas la porte à la discussion sur le rapport entre droit international et droit national. Le groupe a également discuté de la question de la validité des initiatives populaires. Il souligne qu’il y a nécessité d’agir dans le domaine de l’interdiction des clauses rétroactives, de la garantie de l’unité de la matière ainsi qu’en ce qui concerne les initiatives à caractère législatif.

Avenir de la place financière suisse

La place financière suisse est toujours en pleine mutation. L’introduction de l’échange automatique d’informations continuera à occuper la Suisse ces prochaines années. Le PDC demande que le Conseil fédéral respecte rigoureusement les principes de la réciprocité, de la protection des données et de l’emploi conformément à l’usage prévu des données (principe de spécialité). Sinon, l’échange automatique d’informations devient superflu. Le secrétaire d’Etat aux questions financières internationales Jacques de Watteville a abordé ces thèmes face au groupe.Le groupe parlementaire a également discuté de la décision de la BNS de lever le cours plancher avec l’euro, du rapport du groupe d’experts Brunetti II, ainsi que des questions liées au secret bancaire.

Contact