24.09.2013 Communiqués Politique des institutions et droit Diagnostic préimplantatoire, privation de liberté, secrétaire politique

Nouveau secrétaire politique du groupe

Le groupe s’est penché sur divers thèmes de politique sociale et a élu le nouveau secrétaire politique du groupe.

Le groupe a mené une discussion sur l’exécution des peines dans le domaine du droit pénal. Pour ce faire elle a entendu Monsieur Benjamin F. Brägger sur la question de la privation de liberté en Suisse. Il est clair pour le groupe que les cantons doivent garder la responsabilité de l’exécution des mesures de privation de liberté. Par contre, il s’agit de créer les conditions appropriées pour ce qui est des critères et d’harmoniser les trois concordats. C’est une question de sécurité des personnes. Lors de la session de décembre, le Groupe va déposer différentes interventions dans ce domaine.

Lors de sa séance d’aujourd’hui, le Groupe parlementaire PDC-PEV a assisté à des auditions concernant le diagnostic préimplantatoire (DPI). Le professeur Christian de Geyter, médecin en chef et chef du service d’endocrinologie à l’hôpital universitaire de Bâle, a expliqué au groupe les possibilités qu’offre la médecine. Monsieur Matthias Bürgin, chef du projet de législation DIP a renseigné les parlementaires sur le message approuvé par le Conseil fédéral. Le Groupe va entendre d’autres experts et éthiciens en la matière.

Florian Robyr succède à Alexandra Perina-Werz début 2014 en tant que secrétaire politique du Groupe. Il travaille depuis 3 ans comme collaborateur scientifique auprès du secrétariat général du PDC suisse, responsable des questions d’environnement, d’énergie, d’aménagement du territoire, de transports et de télécommunications. Détenteur d’un Master of Art (MA) en science politique, il a auparavant occupé la fonction d’assistant à l’Institut d’études politiques et internationales de l’Université de Lausanne. Ce valaisan âgé de 30 ans vit avec son épouse à Sierre.

Contact