26.08.2010 / Articles / Economie / succès, La Politique

Une politique du centre signifie la réussite de la Suisse

Crise économique. Affaire Libyenne. Secret bancaire. Carton rouge pour  Behrami. Tout se ligue contre nous. Partout surgissent les problèmes. Ils pèsent lourds dans les campagnes électorales. La droite et la gauche se liguent pour blâmer le centre. Les uns nous dénoncent  à Bruxelles en tant que fraudeurs du fisc. Les autres sabotent la mise en réseau avec l’économie mondiale. Selon ces critiques, un pays comme la Suisse qui vit de l'exportation, devrait boucler ses frontières et revenir à une économie ancestrale fondée sur le troc. Pol Pot mit en œuvre une politique semblable avec le Cambodge.

Crise économique. Affaire Libyenne. Secret bancaire. Carton rouge pour  Behrami. Tout se ligue contre nous. Partout surgissent les problèmes. Ils pèsent lourds dans les campagnes électorales. La droite et la gauche se liguent pour blâmer le centre. Les uns nous dénoncent  à Bruxelles en tant que fraudeurs du fisc. Les autres sabotent la mise en réseau avec l’économie mondiale. Selon ces critiques, un pays comme la Suisse qui vit de l'exportation, devrait boucler ses frontières et revenir à une économie ancestrale fondée sur le troc. Pol Pot mit en œuvre une politique semblable avec le Cambodge.

« Nous nous chargeons volontiers de vos problèmes, si vous résolvez les nôtres » nous a confié un  diplomate grec. Dieu nous préserve des problèmes grecs, mais quels autres serions-nous amenés à traiter, si nous regardons dans le monde entier ?  Les taux de chômage ? La morale fiscale authentique ? Le revenu par habitant ? Les normes environnementales ? La dette publique ? La maîtrise de la crise économique ?

Dans le dernier numéro de LA POLITIQUE, nous visons d’être le plus proche de la réalité de la Suisse. Avec les succès : dans le secteur de la sécurité sociale, de l'économie, de la politique familiale, de la politique de l'environnement. Nous parlons d'engagement humanitaire, de capacité d'intégration élevée, de la relation bilatérale avec l’UE, du bilan de la session d’été des Chambres fédérales, de la concurrence fiscale, de la qualité du transport public, des PME. Cette politique du succès de la Suisse est le résultat des forces constructives du centre, par leur approche pragmatique, orientée vers la recherche de solutions concrètes. Le peuple l’approuve en soutenant dans 90% des cas les recommandations du PDC lors des votations populaires. Que ne le font-ils aussi bien lors des élections fédérales où la démagogie et le populisme brouillent les cartes ?

Un potentiel d'optimisation existe évidemment. Mais ce modèle de succès constitue la Suisse pour nous tous. Celui qui le prétend mauvais, doit en présenter un meilleur.